Tchad: Les militaires dans la tourmente

Moins d’un an après son installation, le Comité Militaire de Transition présidé par le fils du dictateur sanguinaire Idriss Déby risque des poursuites par La Cour Pénale Internationale (CPI).

Le Tchad se trouvera parmi les premiers dossiers à traiter par Karim Khan, le nouveau procureur de la CPI. Il s’agit d’une plainte déposée par quatre organisations des droits de l’homme, dont deux organisations tchadiennes, la LTDH et la CTDDH, pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Leur cause sera défendue par L’avocat français Philippe Larochelle. Selon ce dernier, les exactions de l’armée tchadienne ont été perpétrées lors des affrontement contre la nébuleuse terroriste Boko Haram et les troupes rebelles du FACT et se sont étendues à la population civile.

Larochelle demande de la CPI une protection pour les témoins.

Etiquettes : Tchad, CPI, crimes de guerre, crimes contre l’humanité, Comité Militaire de Transition, CMT, Mahamt Idriss Déby, Boko Haram,