Espagne : Arrestation d’un algérien recherché par la police française

Le djihadiste qui est tombé pour sa détermination à partir en Algérie après avoir terrorisé les consulats français en Espagne.

Le Commissariat général à l’information de la police nationale arrête à Madrid un terroriste radical et très violent recherché par la France.

Son obsession de se rendre en Algérie et les menaces de mort qu’il a proférées à l’encontre des fonctionnaires des consulats de Madrid et de Malaga qui traitaient ses documents ont attiré la police sur lui.

Le Commissariat général à l’information du corps de la police nationale le surveillait depuis mars, lorsque la France a été alertée de ce qui se passait dans ses consulats. La police française l’avait fiché et lui attribuait des crimes de terrorisme et contre la sécurité de l’Etat, comme ce journal a pu l’apprendre.

La France a été alertée de sa radicalisation lorsqu’elle l’a placé en Espagne et la police a alors entamé une enquête approfondie au cours de laquelle elle n’a jamais perdu sa trace. Les enquêtes se sont accélérées ces dernières semaines et ont culminé hier avec son arrestation.

Tout au long de ces trois mois, les deux forces de police ont établi une étroite collaboration qui a abouti, trois mois plus tard, à l’arrestation du terroriste présumé, âgé de 34 ans et lié au djihadisme.

Jusqu’à ce qu’ils disposent d’éléments suffisants pour l’arrêter, les agents ont constaté que l’homme s’était déjà rendu dans les consulats de son pays en Espagne, où il a insisté pour se rendre en Algérie de manière violente et colérique.

Il n’avait pas ses papiers en règle et lorsqu’on lui a dit cela, il n’a pas hésité à menacer de tuer le personnel.

Lorsqu’il a « disparu » des radars de la police française, des infractions graves liées au terrorisme lui étaient déjà imputées. Compte tenu de sa dangerosité, les agents ont émis un mandat d’arrêt européen pour des infractions liées au terrorisme.

L’homme, de nationalité franco-algérienne, était sous haute surveillance en raison de son profil « radicalisé et violent », insiste la police.

Le Commissariat général à l’information a commencé les enquêtes et les a menées à terme avec la collaboration de la Brigade provinciale de sécurité citoyenne de Madrid.

Les services de police français ont retrouvé la trace d’une personnalité radicalisée et extrêmement violente avec des crimes de grande entité en France, avec ce que les agents espagnols extremaron el celo.

En Espagne accumule également, comme spécifié par les sources policières, de nombreux dossiers pour les crimes communs, en particulier contre les personnes, mais n’ont pas transcendé plus de détails.

L’analyse exhaustive des informations fournies par la France et l’enquête ultérieure des agents espagnols ont permis de le localiser et de l’arrêter.

L’arrestation a eu lieu dans la rue par un groupe de l’Unité de Prévention et de Réaction. Le détenu n’a pas pu réagir et a déjà été emprisonné, selon les mêmes sources.

El Mundo, 15 juin 2021

Etiquettes : Espagne, France, Algérie, terrorisme, radicalisation, violence,