Gaz : L’Algérie coupe l’herbe sous les pieds du Maroc

Maroc, Algérie, gaz, Medgaz, gazoduc, #Maroc, #Algérie,

En inaugurant un nouveau gazoduc entre l’Algérie et l’Espagne : L’Algérie coupe l’herbe sous les pieds du Makhzen

Dossier du gaz : Le Maroc mène une campagne de «chantage» contre l’Algérie et l’Espagne

Le Maroc, qui mène une campagne de chantage contre l’Algérie et l’Espagne sur le dossier du gaz, ne va pas remporter de grands gains, d’autant plus que l’Algérie a précédé toute manœuvre possible de sa part en lançant un gazoduc directement avec l’Espagne en échange à celui traversant le territoire marocain.

Le journal espagnol El Mundo a écrit à propos de la décision marocaine en disant que « le roi Mohammed VI a suspendu les négociations pour renouveler le gazoduc avec l’Espagne, qui se termine cette année  », et s’est demandé si le Maroc transférerait l’escalade entre lui, l’Espagne et l’Algérie sur le plan économique.

« D’autre part, l’Algérie a précipité le Maroc, et elle a inauguré en mois de mai 2021 un gazoduc reliant directement l’Algérie et l’Espagne d’une longueur de 197 km et d’un coût d’environ 32 milliards de dinars pour renforcer la capacité d’exportation du gaz algérien via le gazoduc Medgaz reliant les deux pays. Il s’agit de la deuxième ligne, après le gazoduc, dont le Maroc a cessé de négocier le renouvellement, et qui sera achevé au cours de l’année en cours » a écrit le quotidien espagnol El Mundo.

Le site espagnol El Confidential, citant des sources gouvernementales, a rapporté que « la crise entre Madrid et Rabat concernant les migrants dans la ville de Ceuta a compliqué le renouvellement du contrat pour l’exploitation du gazoduc maghrébin “Pedro Duran”, qui transporte le gaz algérien vers l’Espagne via le Maroc ».

La démarche espagnole pour assurer l’approvisionnement en gaz algérien en cas d’escalade de la tension avec le Maroc a été lancée en début d’année et a abouti à l’inauguration du gazoduc Media Gas, qui relie directement Beni Saf à la wilaya d’Ain Temouchent à la ville espagnole Almería

L’inauguration d’un nouveau gazoduc entre l’Algérie et l’Espagne

L’Algérie a lancé, le 6 mai 2021, un gazoduc direct le reliant au continent européen. C’est le deuxième après la ligne passant par le Maroc, dont le contrat arrive à échéance cette année. L’Algérie va-t-elle maintenir les deux gazoducs ensemble et quel sort attend le gazoduc marocain à la lumière des récentes tensions entre les deux pays ?

Jeudi 6 mai 2021, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a inauguré le gazoduc reliant l’Algérie et l’Espagne à travers la station d’Ain Temouchent.

Le projet, d’une longueur de 197 km et d’un coût d’environ 32 milliards de dinars, vise à soutenir la capacité d’exportation du gaz algérien à travers le gazoduc Medgaz reliant les deux pays.

Il s’agit du deuxième gazoduc, après le gazoduc traversant le Maroc, qui devrait être achevé au cours de l’année en cours.

Le journal marocain Hespress s’attendait à ce qu’un nouvel accord soit négocié pour continuer à travailler entre l’Algérie et la partie européenne.

En outre, Le Maroc s’apprête à renouveler les contrats d’importation de gaz algérien via le gazoduc «Arabe Maghreb Europe» qui passe par l’Espagne, via un accord préliminaire avec l’Algérie à partir de cette année 2021, et ce, compte tenu de l’absence d’options pour le Marocain gouvernement étant donné le manque de production locale qui répond à la demande croissante de l’économie marocaine en gaz.

Y.H.

Maghreb Info, 15 juin 2021

Etiquettes : Algérie, Maroc, Gazoduc, gaz, Espagne, crise de Ceuta,