Maroc : Droit de réponse de l’hôtel Kenzi Rose Garden

Direction Kenzi Rose Garden
Marrakech

Mesdames, Messieurs,
Il nous a été donné de relever des commentaires et des communications avec des propos calomnieux à l’encontre de notre établissement « Kenzi Rose Garden » et son personnel, émanant de plusieurs adresses électroniques et de faux profils Instagram dont nous avons pu ressortir ceux qui suivent :

– fallaitpas9-
switzerland2026
– marra_kechhotels
– fatnalausanne
– kenziacturires tourisme24

Il s’avère que tous ces profils proviennent de la même personne, dont l’identité, telle qu’elle l’a publiée, est la suivante :

Non & Prénom : Fatna SARRETI
Adresse : Avenue du Mont- Blanc 1, 1018 Lausane –Suisse
Tél : +41794458673
Email : fatna.sarreti@gmail.com

Tout avait commencé en Janvier 2019 quand cette dame a effectué une réservation au Kenzi Menara Palace, via un intermédiaire dénommé « AMOMA ». En septembre 2019, l’hôtel reçoit l’annulation de cette réservation via KEYTEL (partenaire contractant) en précisant que le dit intermédiaire était en faillite.
Tous les détails avaient été communiqués à la cliente au sujet de cette réservation et les raisons de son annulation.
En dépit des explications fournies à ce sujet, la cliente ne voulait rien savoir
et insistait à ce que sa réservation soit confirmée.

Annexe 1 : Mail d’annulation / Annonce faillite AMOMA

Après que sa réservation ait été refusée au Kenzi Menara Palace, cette personne s’est orientée vers un autre hôtel de la chaîne, en l’occurrence : le Kenzi Rose Garden.

Bien avant son arrivée, elle a commencé à émettre des propos désobligeants envers l’établissement et son personnel, accompagnés d’insultes et de menaces si l’hôtel ne répondait pas à toutes ses exigences et ne la faisait pas bénéficier de certains privilèges. Tout cela est attesté par les différents emails envoyés par cette personne.

Annexe 2 : Emails reçus de la part de Fatna Sarreti.

Face à cette situation, la direction a décidé d’annuler purement et simplement cette réservation, en informant l’agence JUMBOTOURS des raisons de cette annulation.

Annexe 3 : Mail d’annulation Hôtel / Agence de la cliente

Malgré cette démarche, cette personne s’est présentée le 12/11/2019 à l’hôtel. Devant cette situation, la direction n’a pas voulu lui refuser l’accès à l’hôtel, une décision qui s’avérera lourde de conséquences par la suite.
En effet, dès les premiers jours de son séjour, le comportement de cette dame au sein de l’hôtel a pris une tournure désobligeante vis-à-vis de l’ensemble des départements, en particulier les services de la réception, de la restauration, de l’hébergement et de la direction générale.
Dans le même registre, et après avoir refusé à cette cliente l’autorisation d’accès à sa chambre à des visiteurs extérieurs à l’établissement, son acharnement n’a été que plus accentué pour se venger de manière inappropriée de l’hôtel, de ses employés et de sa direction.
Face à ses nombreuses demandes insensées, et indignes d’une personne qui se respecte (l’établissement dispose de plusieurs témoignages justifiant ce qui précède), auxquelles la direction de l’hôtel a donné suite, voir fermé les yeux sur certaines.

Annexe 4 : Témoignages du personnel

Le jour du départ de la cliente, le service House keeping a signalé à la direction de l’hébergement que la chambre qu’elle vient de quitter se trouvait dans un état épouvantable avec des souillures sur les murs et des dégâts sur le mobilier.

Annexe 5 : Photos de la chambre après check-out de la cliente

Conformément aux procédures en vigueur, un constat a été dressé par un huissier de justice (photos et vidéo tournée dans la chambre) et les services de police ont été informés de l’incident.

Annexe 6 : PV Huissier

Des devis ont été établis pour la réparation des dégâts occasionnés dans la chambre. Le frère de la cliente, après avoir constaté de visu l’état de la chambre, a présenté des excuses en lieu et place de sa sœur,
et a demandé à prendre en charge une partie des frais de réparation des dégâts occasionnés à l’hôtel par sa sœur.

L’obstination déraisonnable de Mme Fatna SARETI l’a conduit a formuler sur différents réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Tripadvisor…), des mensonges, des menaces franches et directes d’atteintes à la réputation, non seulement des hôtels Kenzi, mais de tous les hôtels marocains, en prétendant pouvoir dissuader les investisseurs internationaux de choisir le Maroc comme destination. Ses allégations étant fausses et dénuées de tout fondement.

Nous avons pris contact avec Mme Fatna SARRETI pour connaitre ses véritables intentions suites aux différents commentaires et publications qu’elle a laissé sur les réseaux sociaux.
D’après le courriel que nous avons reçu de sa part, il ressort parfaitement que toute l’opération est montée, de toutes pièces, pour soutirer à l’établissement des montants d’argent indus dans le cadre d’un chantage caractérisé.
En effet, cette dame a prit contact avec le Magazine Agence de Presse PanAfricaine, un E-journal Camerounais, dont la crédibilité est douteuse, (Coordonnées inexistantes, aucun numéro ISSN, absence d’immatriculation au RC) qui a accepté de publier l’histoire inventée par Mme SARRETI. Nous avons pu confirmer les soupçons que nous avions concernant cette arnaque suite à la réponse qui nous a été formulée par le directeur de publication de cette dernière Mr NYOBE BAUDOIN, et par laquelle il nous demandait dans un premier temps un montant de 5.000 Euros pour retirer l’article en question de son site internet, montant qui été ramené au final à 3000 Euros après marchandage.
Annexe 7 : Echange Whatsapp avec NYOBE BAUDOIN
Annexe 8 : Lettre d’avocat envoyé à l’agence de Presse Panafricaine

Si cela ne prouve pas une association malveillante de complicité pour l’accomplissement d’un acte d’arnaque et de chantage caractérisé, qu’est ce que cela pourrait être ?

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos salutations distinguées.

Direction Kenzi Rose Garden Hotel
Avenue Président Kennedy l 40000 Marrakech
Tel : +212(0)524447400 l Fax : +212(0)524438216

Etiquettes : Maroc, hôtel Kenzi Rose Garden, Fatna SARRETI,