Législatives : courte avance pour le FLN à Alger

Selon les premiers résultats partiels des élections législatives, le Front de libération nationale (FLN) est arrivé premier à Alger. Sur les trente-quatre sièges représentatifs de la capitale à l’Assemblée populaire nationale (APN), l’ex parti unique en a obtenu dix.

Le FLN est talonné par le Front el Moustakbal, le mouvement El-Bina et le Mouvement de la société pour la paix (MSP). Les trois partis ont obtenu huit sièges chacun.

Dans une déclaration accordée à Algérie Maintenant, Abou El Fadl Baâdji, secrétaire général du FLN, a revendiqué, hier dimanche, la victoire de son parti aux législatives. « Tous les indicateurs confirment la victoire du Front de libération nationale partout en Algérie, mais aussi à l’étranger. Nous sommes confortablement en tête », a-t-il notamment déclaré avant de se raviser ce lundi.

Avant lui, Abderrazak Makri, président du MSN, a revendiqué la victoire de son parti dans la majorité des wilayas se plaignant, dans la foulée, de tentatives de « fraude ». Quelques heures plus tard, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) lui a répondu.

L’instance, présidée par Mohamed Charfi, a remis en cause la crédibilité des allégations du MSP. Elle a accusé le parti islamiste d’inciter à semer le chaos et le septecisme.

Skander Boutaiba

La Patrie News, 14 juin 2021

Etiquettes : Algérie, FLN, MSP, El Bina, Front el Moustakbal, Abou El Fadl Baâdji, élections législatives,