Maroc : Apologie du terrorisme

Au Maroc, tous les moyens sont bons pour faire diversion en vue de dissimuler le camouflet du Parlement Européen. Y compris l’apologie du terrorisme.

C’est ainsi qu’un hebdomadaire marocain a appelé au lynchage de ceux qu’il a qualifié de « vrais ennemis de la patrie ». Pour ce média, ces ennemis sont trois présidents, Abdelmadjid Tebboune, Pedro Sanchez et Brahim Ghali, l’ancienne présidente de la Commission Africaine Dlamini Zuma, le journaliste Ali Lmrabet et les activistes Aminatou Haidar, Mohamed Hajib, Zakaria Moumni, et l’ancien officier de l’armée marocaine exilé aux Etats-Unis, Mustafa Adib.

Il s’agit d’une dérive dangereuse de la part d’un régime considéré comme un allié de l’OTAN et partenaire privilégié de l’Union Européenne. Celui dont le prétendu rôle dans la lutte antiterroriste est constamment loué ne cache plus ses penchants pour le terrorisme dans le but de réaliser ses desseins. Non sans raison, les auteurs des attentats les plus sanglants qui ont secoué l’Europe sont tous d’origine marocaine.

Etiquettes : Maroc, Algérie, Espagne, Sahara Occidental, Front Polisario, Union Européenne, UE, terrorisme, apologie du terrorisme, Al Ousboua,