La semaine au Conseil de Sécurité

Du 14 au 18 juin 2021

Cette semaine, toutes les réunions du Conseil de sécurité et des organes subsidiaires devraient se dérouler en personne.

Lundi (14 juin), le Conseil tiendra son briefing trimestriel, suivi de consultations, sur le Mali. El-Ghassim Wane, Représentant spécial et chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), et Fatima Maiga, membre fondateur et présidente de la Coalition des femmes leaders Nord, Sud et Centre du Mali (NSC), sont les intervenants attendus. Au cours de la semaine, les membres du Conseil devraient également entamer les négociations sur une résolution renouvelant le mandat de la MINUSMA avant son expiration le 30 juin.

Lundi également, le président du Comité des sanctions contre le Soudan 1591, l’ambassadeur Sven Jürgenson (Estonie), fera un exposé. En outre, le président du Comité des sanctions contre la Somalie 751, l’ambassadeur Geraldine Byrne Nason (Irlande), informera les membres du Conseil sur le rapport périodique des activités du comité.

Le Conseil tiendra lundi des consultations à huis clos sur la Force des Nations unies chargée d’observer le désengagement sur le plateau du Golan (FNUOD). L’intervenant prévu est le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix.

Mardi (15 juin), il y aura un briefing ouvert et des consultations privées sur le Yémen. L’Envoyé spécial pour le Yémen, Martin Griffiths, et le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, feront un exposé. Un représentant de la société civile pourra également faire un exposé. Le général Abhijit Guha, qui dirige la Mission des Nations unies à l’appui de l’accord de Hodeidah (UNMHA), devrait faire un exposé lors des consultations.

Après la réunion sur le Yémen, le Conseil se réunira dans le cadre des « questions diverses » pour examiner la situation humanitaire en République démocratique du Congo (RDC) à la suite de l’éruption volcanique du 22 mai, à la demande de la France et des « A3 plus un » (Kenya, Niger, Tunisie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines).

Mardi également, il y aura un dialogue interactif informel sur la situation dans la région du Tigré en Ethiopie, à la demande de l’Irlande. Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, et le Directeur exécutif du PAM, David Beasley, ont été invités à faire un exposé.

Le débat annuel ouvert sur les méthodes de travail aura lieu mercredi (16 juin). Les membres du Conseil y participeront en personne, tandis que les non-membres du Conseil soumettront leurs déclarations par écrit. Les intervenants attendus sont l’Ambassadeur I. Rhonda King (Saint-Vincent-et-les-Grenadines) en tant que présidente du groupe de travail informel sur les méthodes de travail ; Loraine Sievers, co-auteur de « The Procedure of the UN Security Council (4th edition) » ; et Karin Landgren, directrice exécutive du Security Council Report.

Le jeudi (17 juin), il y aura un briefing ouvert sur le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH). Le Représentant spécial du Secrétaire général et chef du BINUH, Helen La Lime, devrait faire un exposé. Un représentant de la société civile pourrait également intervenir. Des consultations à huis clos sont prévues à la suite du briefing ouvert.

Vendredi (18 juin), le Conseil devrait tenir une réunion à huis clos sur la situation au Myanmar.

Au niveau des organes subsidiaires, le Comité 1373 contre le terrorisme tiendra une réunion à huis clos pour entendre la mise à jour mensuelle de sa Direction exécutive le jeudi (17 juin).

Vendredi (18 juin), le Comité des sanctions 1533 RDC se réunira pour discuter de l’exploitation illicite des ressources, en particulier de l’or. Un représentant de « the Sentry », une organisation d’investigation couvrant les réseaux commerciaux illicites en Afrique, devrait faire un exposé.

Vendredi également, le Comité des sanctions contre le Soudan du Sud (2206) tiendra une réunion à huis clos avec les États de la région.

Deux réunions selon la formule Arria sont prévues cette semaine : une sur « l’impact de la pandémie COVID-19 sur les efforts internationaux pour prévenir et contrer le terrorisme et l’extrémisme violent », sous l’égide de la Tunisie, le mercredi 16 juin, et une autre sur les mercenaires en Libye, co-organisée par le « A3 plus un », le vendredi 18 juin.