Algérie : Tebboune appelle le Maroc au dialogue

Dans son dernier entretien accordé à la chaîne qatarie Al Jazeera, le président Tebboune a répondu à une question à propos des relations de l’Algérie avec le voisin marocain. Le Président Tebboune a déclaré à ce sujet : « nous n’avons pas de problème avec le Maroc, c’est le Maroc qui a un problème avec nous ». « La question du Sahara occidental est depuis quatre (4) décennies entre les mains de la commission onusienne de décolonisation. Les Nations Unies considèrent le Sahara occidental comme une colonie », a rappelé le chef de l’Etat.

Répondant à l’avance àn ceux qui prétendent lier la déterioration des relations entre les deux pays à la position algérienne concernant le Sahara occiden tal, le président Tebboune a notamment soutenu : « Nous entretenions par le passé de bonnes relations avec le Maroc et les frontières étaient ouvertes malgré le dossier du Sahara occidental ». Tout en réaffirmant la position constante de l’Algérie à l’égard du Sahara occidental. « Nous n’acceptons pas le fait accompli quelles que soient les circonstances », le président Tebboune a appelé les voisins marocains au dialogue. S’il y a des problèmes avec nous, qu’on se réunisse autour d’une table et qu’on en discute, a déclaré le président Tebboune.

Plusieurs observateurs ont estimé que l’appel au dialogue lancé par le président algérien est une belle opportunité qui doit être saisie sans tarder par le Maroc qui est actuellement empêtré dans une crise diplomatique sans précédent avec plusieurs Etats (Espagne, Allemagne, Mauritanie) et l’Union européenne. Le Maroc qui s’est cru tout permis après sa normalisation avec l’Etat d’israël et la reconnaissance factice de l’ancien président américain Donald Trump de la prétendue souveraineté marocaine sur le territoire du Sahara occidental devrait comprendre que ce n’est pas l’Etat d’Israël qui va le sortir de sa crise actuelle. En effet, ce dernier doit désormais faire face à un isolement diplomatique de plus plus évident après sa dernière guerre contre Gaza et ses violences insupportables contre le peuple palestinien à El Qods et dans les territoires occupés. Par ailleurs, la solidarité de l’Union européenne avec l’Espagne dans son bras de fer avec le Maroc sonne comme un avertissement et devrait enfin rappeler au Maroc que son avenir réside dans l’amélioration urgente de ses relations avec ses voisins algériens et dans les efforts communs en vue de relancer le projet d’intégration régionale du Maghreb.

Mohamed Merabet

Algérie solidaire, 09 juin 2021

Etiquettes : Algérie, Maroc, Sahara Occidental, dialogue, Abdelmadjid Tebboune,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire