Sahara Occidental : L’occupant marocain débouté en Espagne

Accusations mensongères contre Brahim Ghali: L’occupant marocain débouté en Espagne

Le régime marocain vient de subir un autre échec, cette fois-ci, il s’agit d’une défaite judiciaire subie sur les terres ibériques. Ses tentatives d’accuser le président sahraoui Brahim Ghali, qui se trouve en Espagne, pour des raisons sanitaires, via des fantoches au service du Makhzen, s’avèrent mensongères et sans arguments judiciaires.

Le juge espagnol a débouté ce mardi, le Makhzen, dans l’affaire d’accusation mensongère du président sahraoui, rejetant son arrestation ou le retrait de son passeport

Les accusations qui visent Brahim Ghali “sont totalement fausses” et résultent d’un “objectif totalement politique visant la crédibilité du peuple sahraoui”, a affirmé devant la presse son avocat Manuel Olle, en laissant même entendre que Rabat pourrait être, selon lui, derrière ces plaintes.

Brahim Ghali, visé par deux plaintes pour “tortures” et “génocide”, a nié toute responsabilité mardi devant un juge en Espagne.

Hospitalisé depuis le mois d’avril à Logroño pour des complications liées au Covid-19, Brahim Ghali a été interrogé en visioconférence depuis l’hôpital de cette ville du nord de l’Espagne par un juge du haut tribunal madrilène de l’Audience nationale.

L’audition, fermée au public, a duré 1H30 et s’est achevée peu avant 12H00 (10H00 GMT).

Algérie54, 01 juin 2021

Etiquettes : Sahara Occidental, Maroc, Front Polisario, Brahim Ghali, hospitalisation,

1 Rétrolien / Ping

  1. A Ceuta, le Maroc s’est tiré tiré une balle dans le pied - Maghreb Online

Les commentaires sont fermés.