Le vaccin de Pfizer pourrait causer une inflammation du muscle cardiaque (experts israéliens)

JERUSALEM, 1er juin (Xinhua) — Une équipe d’experts nommée par le ministère israélien de la Santé a découvert qu’il y avait un possible lien entre l’injection d’une seconde dose du vaccin de Pfizer et des cas de myocardite chez de jeunes hommes, a annoncé mardi le ministère.

Cette équipe épidémiologique élargie a été créée pour suivre les cas de myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, parmi certains Israéliens venant de recevoir leur seconde dose.

Parmi les 275 cas de myocardite découverts entre décembre 2020 et mai dernier dans l’Etat hébreu, 121 se sont produits peu après l’injection de la seconde dose du vaccin de Pfizer. La plupart des cas sont de jeunes hommes âgés de 16 à 19 ans.

L’équipe a également trouvé que 9,8% des cas de myocardite étaient survenus peu après l’injection de la première dose.

A ce jour, plus de 5,45 millions de personnes en Israël, soit 58,4% de la population, ont reçu la première dose, avec plus de 5,13 millions d’entre eux ayant reçu la seconde.

Le vaccin a été administré jusqu’ici aux personnes âgées de 16 ans et plus. Le ministère de la Santé doit décider prochainement d’élargir ou non la vaccination aux 12-15 ans.

Etiquettes : Coronavirus, covid 19, pandémie, vaccin, Pfizer, inflammation du muscle cardiaque, experts israéliens, myocardite,