Le Niger et la BM signent trois accords d’un montant de 345 millions USD

– A l’occasion de la visite du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et du centre à Niamey

AA/Niamey/Kané Illa

Le Niger et la Banque mondiale ont signé, mardi, trois accords de financement d’un montant de 345 millions USD, à l’occasion de la visite du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et du centre, Ousmane Diagana.

La signature des trois accords a eu lieu au cours d’une cérémonie à laquelle a assisté le Premier ministre nigérien Ouhoumoudou Mahamadou. Le premier accord, d’un montant de 175 millions USD, porte sur un projet d’amélioration de la connectivité au nord-est du Niger, principalement la réhabilitation et l’entretien des routes entre Zinder et Agadez. Le second accord, d’un montant de 130 millions USD, concerne la lutte contre la pauvreté à travers le projet des filets sociaux. Enfin, le troisième accord, d’un montant de 60 millions USD, porte sur un projet d’appui au pastoralisme.

Selon le Premier ministre nigérien Ouhoumoudou Mahamadou, « la Banque mondiale est le principal bailleur de fonds du Niger avec au moins 30 projets en activité et un portefeuille de plus de 3 milliards de dollars US ».

Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest et du centre est arrivé lundi à Niamey, dans le cadre d’une tournée entamée le 27 mai dernier au Burkina Faso. C’est la première visite qu’effectue Ousmane Diagana dans la région depuis sa prise de fonction en juillet 2020. Dans un communiqué annonçant cette visite, la Banque mondiale a indiqué qu’elle est « déterminée à soutenir une reprise résiliente dans la région du Sahel avec une approche intégrée dans le cadre de l’Alliance Sahel », ajoutant que le Sahel est « une priorité absolue pour l’Association internationale (IDA)- le fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres ».

Et la Banque mondiale d’expliquer que « l’ambition est de renforcer et coordonner les efforts de développement et de stabilisation des pays du G5 Sahel et les soutenir financièrement grâce à l’augmentation inédite des ressources disponibles pour cette région qui s’élèvent à 8,5 milliards de dollars de ressources IDA ».

AA

Etiquettes : Mali, Banque Mondiale, accords de financement, Sahel, amélioration de la connectivité au nord-est du Niger, réhabilitation et l’entretien des routes entre Zinder et Agadez, projet d’appui au pastoralisme,