Espagne : les espions du Maroc, non loin de l’hôpital de Logroño

Hospitalisation du président sahraoui : les espions du Maroc, non loin de l’hôpital espagnol

Les services de sécurité espagnols ont découvert un nid d’espions marocains non loin de l’hôpital espagnol, San Pedro, lieu d’hospitalisation du président sahraoui Brahim Ghali, révèle le journal espagnol El Mundo.
Selon la même source, les services espagnols ont découvert une importante présence des éléments des services marocains, aux alentours de l’hôpital espagnol de cette petite et paisible localité ibérique. Des éléments du Makhzen, qui auraient installé des appareils d’écoute et d’espionnage dans divers coins de cette zone

De nouveau de la tension entre Rabat et Madrid

La reprise de la tension est de nouveau d’actualité, entre Madrid et Rabat,suite aux accusations formulées ce jeudi par l’ambassadrice marocaine à Madrid Karima Benaiche, rappelée par son pays pour consultation et après avoir été convoquée dans un premier temps, par le ministère espagnol des affaires étrangères .
A partir de son pays, et après une semaine de son rappel, la diplomate marocaine avait souligné que son pays ne tolérait pas l’autorisation permettant au président sahraoui de quitter les terres ibériques.

La propagande malveillante du Makhzen

Au moment où les relations entre l’Espagne et le Maroc marquent le pas, dans le sillage de la crise des migrants envoyés vers l’enclave espagnole de Ceuta, en signe de chantage et marchandage de bas étage, la propagande du Makhzen continue de distiller des Fakenews, sur l’état de santé du président sahraoui et son « éventuelle » convocation par la justice espagnole au sujet d’une plainte déposée par un pseudo-opposant à la solde du palais royal.

Berlin dénonce le chantage de Rabat

La crise diplomatique entre Berlin et Rabat est loin d’être terminée, puisque l’État Fédéral menace de revoir tous les accords économiques signés avec le Maroc. Sur ce plan le ministre adjoint chargé des affaires européennes, Michael Roth dénonce le chantage politique du Maroc, et regrette la surenchère de Rabat d’utiliser la carte des jeunes migrants comme carte de pression sur l’Espagne, en particulier, et l’Union Européenne en général.

Algérie54, 28 mai 2021

Etiquettes : Maroc, Espagne, Sahara Occidental, Front Polisario, Brahim Ghali, Hospital San Pedro, Logroño, espionnage, services secrets,