Tenerife : Protestation pour les droits de l’homme au Sahara occidental

Aujourd’hui, samedi, après une marche de protestation dans le sud de Tenerife, plus de 50 partisans du Front Polisario se sont réunis sur la Plaza Roja d’El Médano pour exprimer leur protestation contre les violations massives des droits de l’homme au Sahara occidental …

Les participants s’opposent principalement aux récentes répressions des autorités de l’État et des paramilitaires à l’encontre des militants des droits civils au Sahara occidental, qui est occupé par le Maroc. Les femmes sont particulièrement touchées.

Il est également apparu clairement lors de cet événement que les activités des partisans du Front Polisario ne sont pas seulement une lutte pour l’indépendance nationale, mais aussi pour l’égalité et les droits des femmes, qui sont encore largement violés au Maroc.

Le Front Polisario (Front populaire pour la libération de Saguia El Hamra et Rio de Oro) a été fondé en mai 1973 dans le but de libérer le Sahara occidental du pouvoir colonial de l’Espagne.

Dans les années 1970, les Nations unies (ONU) ont demandé à l’Espagne de se retirer du territoire. Cependant, ce n’est qu’un an après la mort du dictateur espagnol Francisco Franco que le pays a commencé à renoncer à son occupation au Sahara occidental.

Après le retrait des troupes espagnoles, l’ancienne colonie a été occupée par les pays voisins, le Maroc et la Mauritanie. A partir de ce moment, l’objectif principal du Front Polisario était d’obtenir l’indépendance du Sahara Occidental.

En 1976, le Front Polisario proclame la République arabe sahraouie démocratique (RASD), reconnue par une cinquantaine d’États, dont l’Union africaine.

Après un traité de paix avec la Mauritanie en 1979, la lutte contre l’occupation marocaine s’est poursuivie jusqu’à la conclusion d’un accord de cessez-le-feu en 1991, qui est toujours surveillé par la mission des Nations unies MINURSO.

À l’automne 2020, des affrontements militaires ont à nouveau eu lieu après que les troupes marocaines ont mené une action militaire contre le Front Polisario. Les violations des droits de l’homme dans le territoire du Sahara occidental occupé par le Maroc étaient le sujet principal de la manifestation de ce samedi à El Médano.

Teneriffa-heute.net, 29 mai 2021

Etiquettes : Maroc, Sahara Occidental, Ténérife, Îles Canaries, droits de l’homme, répression, manifestation,