Bagarre au Parlement Africain

APPELEZ LA POLICE » – LA VIOLENCE ÉCLATE AU PARLEMENT PANAFRICAIN

Le leader des Economic Freedom Fighters (EFF), Julius Malema, a été vu quittant les lieux après ce qui semble être une altercation avec d’autres membres du Parlement.

JOHANNESBURG – Le pandémonium a éclaté au Parlement panafricain à Midrand ce lundi.

Le leader des Combattants pour la liberté économique (EFF), Julius Malema, a été vu quittant les lieux après ce qui semble avoir été une altercation avec d’autres membres du Parlement.

La violence a éclaté pendant les élections au poste de président, plusieurs membres ayant été impliqués dans de vives altercations.

Une personne a appelé à l’aide après que les membres se soient affrontés et que certains aient donné des coups de poing : « Appelez la police, c’est urgent. Vous devriez appeler la police ».

La situation étant toujours tendue à l’Assemblée, les responsables tentent de rétablir le calme.

Plus tôt, un membre a donné un coup de pied à Pemmy Majodina, de l’ANC.

Certains membres ont réussi à intervenir, et beaucoup ont alors crié : « Vous ne pouvez pas frapper une femme. »

Mais des appels à l’aide ont été lancés lorsque les poings ont commencé à voler.

La rotation des dirigeants semble être la principale question en litige, Malema faisant également partie des membres qui se disputent.

Certains membres sont contre un tel système, et beaucoup crient : « Pas de rotation, pas d’élection ».

Le chef de la délégation sud-africaine, Amos Masondo, a appelé au calme.

« Il est décevant qu’à ce moment critique, il y ait ces divergences et que la température soit montée un peu haut ».

Eye Witness News, 31 mai 2021

Etiquettes : Parlement Africain, élection du président, vote, bagarre,