Almeria : 4 ans de prison pour le meneur d’une patera provenant de l’Algérie

Condamné à quatre ans et deux mois de prison à Almeria pour avoir mené une patera avec 29 personnes à bord.

Des sources judiciaires ont indiqué à Europa Press que l’accusé a reconnu les faits avant le début de la séance prévue à la deuxième section de l’Audience provinciale, devant laquelle le ministère public a modifié son acte d’accusation provisoire pour lequel il avait initialement demandé sept ans de prison.

Le tribunal provincial d’Almeria a condamné un homme de 52 ans à quatre ans et deux mois de prison pour avoir été le meneur d’une patera parti des côtes algériennes en septembre 2020 avec 29 personnes à bord et intercepté dans les eaux de Cabo de Gata.

Des sources judiciaires ont indiqué à Europa Press que l’accusé a reconnu les faits avant le début de la séance prévue à la deuxième section de l’Audience provinciale, devant laquelle le ministère public a modifié son mémoire d’accusation provisoire par lequel il demandait initialement sept ans de prison.

B.H. a ainsi reconnu avoir « directement » favorisé l’immigration « clandestine » en échange d’argent et avoir organisé « tout le nécessaire » pour effectuer le voyage vers l’Espagne depuis Saïdia (Algérie) malgré le fait qu’il ne disposait pas de l’expertise et de la formation technique et pratique nécessaires pour naviguer en haute mer, mettant ainsi en danger la vie des occupants.

Le navire est parti à 9h00 le 2 septembre avec une embarcation en fibre de verre de sept mètres de long et 2,5 mètres de large avec 29 personnes à bord. Il a été localisé par le patrouilleur Río Jiloca de la Guardia Civil à environ huit milles nautiques au sud de Cabo de Gata.

La capacité maximale prévue pour cette embarcation était de « six ou sept personnes », puisque dans l’esquif ils transportaient également de l’essence pour faire le plein au moyen d’un tuyau. Le bateau ne comportait aucune mesure de sécurité et traversait une « route où passent chaque jour jusqu’à 70 navires marchands ».

Diario de Almeria, 29 mai 2021

Etiquettes : Migration, pateras, Algérie, Saidia, Alméeria, Espagne,