Algérie: Le temps de la compétence et du mérite (Edito de Horizons)

L’Algérie a plus que jamais besoin d’un sursaut collectif pour construire une Algérie nouvelle prête à consolider sa place dans le nouveau monde de la concurrence impitoyable et de la performance. A portée d’une mobilisation citoyenne de tous les instants, cette exigence fondamentale marque également un engagement résolu de la classe politique et des candidats indépendants acquis au renouveau politique et institutionnel. Au 5e jour de la campagne électorale, le consensus est clairement établi sur l’urgence du devoir d’unité et du changement pacifique par la voix des urnes, respectueux du choix libre et souverain du peuple algérien.

Cette thématique centrale, relayée par les candidats de toutes obédiences, fonde un consensus sur le devoir d’unité et de changement pacifique par les urnes respectueux du choix libre et souverain du peuple algérien. Il s’agit d’une responsabilité collective qui interpelle autant les électeurs légalement protégés contre les dérives et les atteintes au droit de vote que les candidats confortés par le déroulement régulier d’une compétition loyale et concurrentielle.

La suspension de toute activité sur le terrain des membres du gouvernement et le rôle majeur de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), aux missions constitutionnelles renforcées en matière d’organisation, de surveillance et de contrôle des sources de financement, contribuent à la fin de l’omnipotence de l’administration totalement écartée du processus électoral lequel, outre les autorités légales et les représentants des candidats, est soumis à un encadrement citoyen au moyen de la plateforme numérique HofadAmana.

Ni l’argent sale, ni le viol des consciences n’ont plus droit de cité. En marche, l’Algérie nouvelle entend tourner la page de l’autocratie et de la fraude massive pour entamer l’ère de la transparence et du choix démocratique dont le point de départ est incontestablement le rendez-vous historique du 12 juin. Elle sera aux couleurs de la nouvelle génération compétente aux commandes de la gouvernance régionale et nationale. Le défi s’impose pour faire face aux mutations internationales et immuniser l’Algérie forte de ses institutions démocratiques et d’un front uni en rempart aux tentatives de déstabilisation.

Horizons, 24 mai 2021

Etiquettes : Algérie, élections législatives, 12 juin 2021,