Billets d’Air Algérie : Amira Slim demande de fixer des prix abordables

Selon Dzair Daily, Amira Slim a demandé au gouvernement algérien de prendre en considération la situation financière de plusieurs familles souhaitant regagner le pays au moment de fixer les prix des billets d’Air Algérie.

Rappelant que le Conseil des ministres a finalement tranché en faveur d’une ouverture partielle des frontières algériennes pour le mois de juin 2021, le site algérien a indiqué que « alors que la reprise des vols d’Air Algérie s’approche à grands pas, Amira Slim a demandé au gouvernement de clarifier le flou qui y règne et de tenir compte de la situation financière des familles bloquées à l’étranger lors de la détermination des prix de billets d’avions ».

« C’est, en effet, ce qu’a réclamé, ce jeudi, la députée sortante de l’émigration pour la zone Afrique du Nord et Moyen-Orient, par le biais d’une publication Facebook. Le site spécialisé Visa Algérie l’a repéré et est revenu là-dessus dans un article paru ce samedi 22 mai 2021. D’après le média francophone, Amira Slim aurait précisé que des « centaines » de familles se trouvent dans l’impossibilité de réserver un billet d’avion », ajoute la même source.

« Slim aurait, par la suite, demandé au gouvernement de « faciliter le retour » de ces familles. L’ex-parlementaire réitère donc sa demande de fixer des prix à « la portée de tous ». Dans le même sillage, l’ancienne députée a renouvelé, une nouvelle fois, son souhait de voir les autorisations d’entrée et de sortie de l’Algérie, définitivement supprimées », précise-t-il.

D’après Dzair Daily, « après l’annonce de l’ouverture partielle des frontières, un autre sujet est revenu sur la table. Il s’agit donc des réservations et des billets d’avions d’Air Algérie. Pour se préparer et s’organiser au mieux, les passagers cherchent la moindre information à ce sujet sur les réseaux sociaux. De nombreux documents font le tour du web ».

« Les voyageurs, qui attendent la reprise des vols depuis plus d’un an, n’arrivent donc plus à distinguer le vrai du faux. Cependant, une chose est sûre. Rien n’est officiel pour le moment. D’après Amine Andaloussi, porte-parole d’Air Algérie, les prix des billets d’avion sont subordonnés à la décision des autorités compétentes », souligne-t-il.

« Rappelons par ailleurs que l’ambassadeur de l’Algérie en France s’est exprimé au sujet des vols d’Air Algérie. Il a fait savoir que la reprise concerne, en premier temps, la France seulement. Elle se fera, précise-t-il, au rythme de cinq (05) vols par jour. Antar Daoud a également cité les aéroports français concernés. Il s’agit, selon lui, de celui de Paris, Marseille et Lyon », conclue-t-il.

Etiquettes : Algérie, billets, prix, Air Algérie, ouverture des frontières,