Les élections législatives face à la crise économique et sociale

Par : Abderrahmane Mebtoul

Comment ne pas rappeler qu’entre 1980/2019, j’ai eu l’honneur de coordonner plusieurs ouvrages pluridisciplinaires, et d conférences tant au niveau international que national dont à ,à l’Académie Inrer-Armes de Cherchell, à l’Ecole Supérieure de Guerre et à l’IMDEP institutions relevant du Ministère de la défense nationale, à l’ENA , ayant abordé les réformes politiques, sociales et économiques, fruit d’un travail collectif à la rédaction desquels ont contribué des collègues spécialistes en anthropologie, en économie et en sciences politiques des experts universités étrangères, de Constantine, Annaba Bejaia, Tizi-Ouzou, d’Oran et d’Alger.

Traitant des expériences des réformes structurelles des pays du Tiers Monde et de l’ex-bloc socialiste, analysant les différentes politiques élaborées et exécutées en guise de réponses aux grands défis internes et mondiaux. La campagne électorale pour les élections législatives est prévue pour le 20 mai et les élections pour le 12 juin 2021, ne devant pas confondre élections législatives qui sont un mandat national où les candidats doivent soumettre leurs propositions du redressement national tant sur le plan international , au niveau interne, politique, social, économique et culturel avec les élections locales qui portent sur des projets de proximité au niveau des APC et wilayas.

Aussi, les grandes questions posées par les observateurs nationaux et internationaux impartiaux , soucieux de l’avenir de l’Algérie est la suivante. Quel sera le taux de participation bien que la Constitution ne prévoit pas pour la validation un taux plancher pour son annulation. Mais le taux de participation sera un indice de la crédibilité tant interne des institutions que de la crédibilité internationale de l’Algérie. Sans oublier les tensions géostratégiques au niveau de la région, la nouvelle composante résoudra t- elle la crise politique et surtout économique avec de vives tensions budgétaires entre 2021/2022, avec des incidences sociales et sécuritaires, l’Algérie étant une économie fondamentalement rentière , les recettes de Sonatrach représentant avec les dérivées, 97/98% des entrées de devises pour 2020/2021.

Les résultats des élections législatives du 04 mai 2017, de l’élection présidentielle du et du référendum portant révision constitutionnelle du 01 novembre 2020.

A.M.

Le Maghreb, 20 mai 2021

Etiquettes : élections législatives, crise économique, crise financière,