Algérie-Chine : Amitié sincère, soutien mutuel

Par AHCÈNE BOUKHELFA*

Les efforts conjoints dans la lutte contre le COVID-19 ont jeté les bases d’une plus grande coopération post-pandémique entre l’Algérie et la Chine.

L’Algérie et la Chine sont liées par une longue amitié traditionnelle qui perdure depuis 62 ans. Les relations bilatérales se sont renforcées au fil du temps, notamment depuis la mise en place du partenariat stratégique global en 2014.

L’amitié algéro-chinoise a toujours été marquée par un soutien mutuel sur les questions vitales ainsi que par une solidarité absolue dans les moments difficiles, comme les catastrophes naturelles.

Dans le prolongement naturel de cette amitié traditionnelle, l’Algérie et la Chine ont fait preuve d’une solidarité exemplaire pour faire face à l’épidémie du nouveau coronavirus, à travers de multiples actions couvrant différents aspects : soutien diplomatique et coordination des positions sur la scène internationale, envoi d’aides médicales, échanges d’expériences et d’expertises dans la lutte contre la pandémie, envoi d’experts médicaux, coopération dans le domaine des vaccins, maintien des chaînes d’approvisionnement et coordination dans la circulation des personnes.

En matière de soutien diplomatique, l’Algérie a été l’un des premiers pays à exprimer sa solidarité avec la Chine à un haut niveau et à saluer sa coopération et sa coordination rapide avec la communauté internationale face à l’apparition du virus. Elle a également appelé à une évaluation objective et non politisée de toute question liée à la pandémie. L’Algérie a également soutenu la tenue du Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le COVID-19 en juin 2020, qui a été proposé par le président chinois Xi Jinping. Lors du sommet, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a prononcé un important discours sur la coopération et la coordination sino-algérienne et sino-africaine dans la lutte contre la pandémie.

L’Algérie a été parmi les premiers pays à accorder une aide médicale importante à la province de Hubei, un avion algérien s’étant rendu directement à Wuhan début février 2020.

Lorsque la pandémie s’est ensuite étendue à l’Algérie, le gouvernement chinois, les entreprises et d’autres organisations ont immédiatement manifesté leur solidarité avec l’Algérie, en étendant des dons importants pour aider le peuple algérien à combattre le virus.

Outre les dons de matériel médical, les deux parties ont également partagé leurs expériences dans la lutte contre le virus par le biais de plusieurs vidéoconférences et d’une équipe médicale chinoise spécialisée envoyée en Algérie depuis Chongqing.

Ces échanges médicaux fructueux s’inscrivent dans le prolongement d’une longue tradition de coopération sanitaire qui remonte à 1963, lorsque la Chine a envoyé sa première mission médicale à l’étranger, depuis la province de Hubei, en réponse à un appel du gouvernement algérien. Cette mission sanitaire est toujours opérationnelle et son 27e groupe s’apprête à s’envoler très prochainement pour l’Algérie dans le cadre du renouvellement périodique.

Parallèlement, l’Algérie et la Chine ont pris des mesures adéquates pour maintenir les chaînes d’approvisionnement et minimiser l’impact négatif de la pandémie sur les échanges économiques et commerciaux, que ce soit pour les fournitures médicales anti-pandémiques ou pour d’autres types de marchandises.

En ce qui concerne la circulation des personnes, une coordination étroite a facilité le déplacement du personnel nécessaire, notamment par le biais d’une « voie rapide ». Bien que l’espace aérien algérien soit par ailleurs fermé depuis mars 2020, un vol hebdomadaire est programmé entre Alger et Pékin depuis septembre 2020, dans le respect total des mesures de prévention et de contrôle et des exigences des autorités de l’aviation civile et de la santé des deux pays.

Quant aux vaccins COVID-19, les autorités algériennes ont enregistré et autorisé l’utilisation en Algérie de trois vaccins développés par des laboratoires chinois, ce qui témoigne de la confiance de la partie algérienne dans les efforts des scientifiques chinois.

En février, l’Algérie a reçu un don d’un lot de vaccins de la part du gouvernement chinois, démontrant ainsi la volonté de la Chine de mettre en œuvre son engagement à faire des vaccins un bien public mondial.

Les autorités algériennes et chinoises coordonnent également la mise en œuvre des commandes passées par l’Algérie pour des millions de doses de vaccins auprès des laboratoires chinois, qui doivent être livrées de manière échelonnée. Des discussions sont également en cours entre la partie algérienne et les entreprises chinoises pour l’installation en Algérie d’unités de fabrication de vaccins destinés au marché local et régional.

La solidarité, le soutien et la coopération mutuels entre l’Algérie et la Chine face à l’épidémie de nouveau coronavirus ont renforcé davantage les bases solides de leur partenariat stratégique, notamment avec la mise en œuvre du deuxième plan quinquennal de leur partenariat stratégique pour la période 2021-25, ainsi que leurs efforts conjoints pour promouvoir la construction de l’initiative « Belt and Road », à laquelle l’Algérie a officiellement adhéré en septembre 2018.

Les perspectives de coopération fructueuse entre l’Algérie et la Chine sont ambitieuses et prometteuses au profit des deux pays et des deux peuples amis grâce aux efforts concertés et à la mobilisation des différentes institutions des deux pays.

Dans le domaine économique, de grands projets seront lancés en Algérie cette année en collaboration avec des partenaires chinois, tels que l’exploitation du gisement de fer de Ghar-Djebilet, l’exploitation du phosphate à l’est du pays et le projet de port en eau profonde à El Hamdania.

CAI MENG/CHINA DAILY
*Ambassadeur d’Algérie en Chine.

Chine Daily, 19 mai 2021

Etiquettes : Algérie, Chine, coopération, amitié, solidarité,