L’UE a donné 250 millions d’euros au Maroc au cours des trois dernières années pour contrôler la migration

Quelque 8 000 migrants en provenance du Maroc sont arrivés à Ceuta au cours des dernières heures.

Le Maroc a reçu environ 250 millions d’euros de l’Union européenne au cours des trois dernières années pour la coopération en matière de migration, des fonds qui proviennent de différents programmes et visent à assurer le contrôle des frontières.

En pleine crise humanitaire à Ceuta, où quelque 8 000 migrants sont arrivés du Maroc ces dernières heures, la Commission européenne a rappelé que Rabat est l’un des principaux bénéficiaires des fonds européens pour la gestion des migrations.

En 2019, l’UE a engagé 101,7 millions d’euros pour aider les autorités marocaines à lutter contre le trafic de migrants et à mieux répondre aux besoins fondamentaux des migrants vulnérables. Alors qu’en 2018, le Maroc a obtenu une enveloppe européenne de 144 millions d’euros pour contrôler le passage des migrants et renforcer sa capacité à lutter contre les mafias opérant dans le détroit.

À cela s’ajoute une série de fonds mis en place grâce aux projets sociaux et économiques développés par les agences internationales et les organisations non gouvernementales sur le terrain, ainsi on estime que depuis 2016 l’UE a accordé 346 millions d’euros de fonds au Maroc.

La plupart d’entre eux, 238 millions, proviennent du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique de l’Union européenne. Une initiative qui vise à s’attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière et des personnes déplacées en Afrique.

À cet égard, le Maroc est le deuxième pays parmi ses voisins d’Afrique du Nord à recevoir le plus d’aide européenne pour la gestion des migrations, juste derrière la Libye, selon les données de Bruxelles.

Dans le cas de l’Espagne, en tant qu’État membre de l’UE, elle a reçu 874 millions d’euros entre 2014 et 2020 pour couvrir son programme d’asile et de migration, ainsi que le Fonds de sécurité intérieure. En outre, Bruxelles a alloué une autre aide d’urgence de 124 millions d’euros pour aider les autorités espagnoles à gérer la migration à Ceuta et Melilla.

Cette aide a été utilisée pour augmenter la capacité d’accueil des demandeurs d’asile, pour soutenir les centres de détention des étrangers dans les deux villes autonomes et pour fournir une assistance humanitaire aux migrants arrivant sur le territoire espagnol.

Diario de Avisos, 19 mai 2021

Etiquettes : Maroc, Espagne, migration, Union Européenne, Ceuta, Melilla,