Algérie/ Les modalités de l’ouverture des frontières attendues cette semaine

Aussitôt annoncée, l’information sur l’ouverture partielle des frontières de l’Algérie a été largement partagée et commentée. La diaspora algérienne, qui a tout de suite exprimé son soulagement, s’interroge sur les modalités précises de cette réouverture, lesquelles n’ont pas encore été communiquées.

Suis-je concerné ? Puis-je acheter un billet d’avion tout simplement et remplir les conditions pour pouvoir rentrer en Algérie ? Dois-je réserver mon billet chez Air Algérie ou peu importe la compagnie ? Telles sont, entre autres, les questions que se posent les Algériens installés dans plusieurs pays du monde.

Si certains se montrent prudents et attendent plus de détails sur la gestion de cette réouverture des frontières, qui devraient être communiqués ces jours-ci, d’autres s’organisent déjà pour pouvoir rentrer en Algérie. «J’ai déposé mon congé qui m’a été accordé et j’ai réservé mon billet d’avion auprès d’une compagnie étrangère pour la mi-juin», a indiqué au Jeune Indépendant un ressortissant algérien établi en France qui n’a pas pu assister aux funérailles de son père, décédé l’été passé. «Mais je ne sais pas si cette compagnie va être autorisée à effectuer des vols vers l’Algérie où est-ce qu’il faudra exclusivement réserver auprès de la compagnie nationale ?», s’est-il interrogé.

Concernant son choix pour cette compagnie, il a affirmé avoir voulu réserver chez Air Algérie mais l’agence était encore fermée au lendemain de l’annonce des autorités algériennes. D’autres, par contre, préfèrent patienter. «J’ai effectué une réservation mais je n’ai pas validé mon billet.

Je crains que la compagnie pour laquelle j’ai opté ne soit pas autorisée à effectuer des vols vers l’Algérie», a confié au Jeune Indépendant une Algérienne qui n’arrive pas à démêler le vrai du faux quant au déroulement de cette reprise des vols, et ce en l’absence d’informations officielles. «Sur les réseaux sociaux, notamment sur des groupes créés depuis la fermeture des frontières et dédiés au partage d’avis et d’informations, on parle beaucoup sur ce sujet. Je suis vraiment dans le flou», a-t-elle révélé, préférant attendre les jours à venir pour être fixée.

Elle n’a cependant pas caché son appréhension de voir à nouveau instaurer des autorisations d’entrée en Algérie. Un dossier qui a, rappelons-le, créé la polémique. D’autres interrogations sont également soulevées par les ressortissants algériens concernant les cinq vols prévus par jour, à partir du 1er juin, à destination et en provenance des trois villes : Alger, Constantine et Oran. Est-ce cinq vols pour toutes les destinations ou cinq pour chaque pays ? Les personnes vaccinées contre le coronavirus sont-elles concernées par le double dépistage ?

Du côté des compagnies de transports des voyageurs, on attend aussi les détails sur le déroulement de cette reprise. La direction de la communication de la compagnie a tenu à démentir, hier, le programme des vols qui circule sur les réseaux sociaux, le qualifiant de Fake news, dégageant sa responsabilité dans cette diffusion.

Les détails sur l’entrée via les frontières terrestres et maritimes ne sont pas encore connus. La seule chose qui est certaine, c’est l’accompagnement de cette reprise de la circulation des personnes par des conditions sanitaires très strictes, comme énoncées par le comité scientifique, dans le but de lutter contre la propagation du coronavirus mais surtout les nouveaux variants.

Le Jeune Indépendant, 18 mai 2021

Etiquettes : Algérie, ouverture des frontières, covid 19, voyages, vols,