Le ministre iranien des Affaires étrangères annule sa visite en Autriche en raison du drapeau israélien.

Mohammad Javad Zarif devait rencontrer son homologue autrichien Alexander Schallenberg mais avait annulé son voyage.

ZURICH : Le ministre iranien des Affaires étrangères a annulé une visite avec son homologue autrichien pour montrer son mécontentement face au gouvernement du chancelier Sebastian Kurz qui a fait flotter le drapeau israélien à Vienne en signe de solidarité, a déclaré samedi le ministère autrichien des Affaires étrangères.
Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, devait rencontrer Alexander Schallenberg mais a annulé le voyage, a déclaré une porte-parole de Schallenberg, confirmant une information du journal Die Presse.

« Nous le regrettons et en prenons note, mais pour nous, il est aussi clair que le jour où le Hamas tirera plus de 2 000 roquettes sur des cibles civiles en Israël, nous ne resterons pas silencieux », a déclaré la porte-parole.

Le Hamas est le groupe islamiste qui dirige Gaza. Israël a pilonné Gaza avec des frappes aériennes et les militants palestiniens ont lancé des barrages de roquettes sur Israël dans la pire escalade de violence depuis des années.

À Téhéran, le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré à l’agence de presse semi-officielle ISNA : « M. Zarif ne considérait pas le voyage comme bénéfique dans ces circonstances, et les dispositions relatives au voyage n’ont donc pas été finalisées. »

Le différend survient lors de pourparlers à Vienne pour tenter de relancer un accord de 2015 avec les puissances occidentales, dans lequel l’Iran a accepté de limiter son programme nucléaire en échange d’un allègement des sanctions. L’ancien président américain Donald Trump a abandonné l’accord en 2018, incitant l’Iran à commencer à violer ses termes.

Kurz, qui est fermement pro-israélien, avait qualifié le fait de faire flotter le drapeau israélien au-dessus de la chancellerie fédérale vendredi de marque de solidarité au milieu des violents affrontements. Mais Abbas Araqchi, qui dirige la délégation iranienne aux négociations de Vienne, a critiqué cette initiative.

« Vienne est le siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et de l’Organisation des Nations unies (ONU), et l’Autriche a jusqu’à présent été un hôte de choix pour les négociations », a écrit M. Araqchi sur Twitter. « Il est choquant et douloureux de voir le drapeau du régime d’occupation, qui a brutalement tué des dizaines de civils innocents, dont de nombreux enfants, en quelques jours seulement, sur les bureaux du gouvernement à Vienne. Nous sommes aux côtés de la Palestine. »

Arab News, 16 mai 2021

Etiquettes : Iran, Autriche, Israël, Palestine, Ghaza,