« J’y suis enfin » : La Grèce s’ouvre officiellement aux touristes

La Grèce a officiellement ouvert ses portes aux visiteurs samedi, donnant le coup d’envoi d’une saison estivale dont elle espère qu’elle permettra de relancer son industrie touristique vitale, mise à mal par la pandémie de coronavirus.

Après des mois de restrictions, la Grèce a également ouvert ses musées cette semaine, notamment le musée de l’Acropole, qui abrite de célèbres sculptures de l’Antiquité grecque.

« Je me sens vraiment vivante et bien car l’année a été si dure et si longue à cause du COVID », a déclaré Victoria Sanchez, une étudiante de 22 ans en vacances depuis la République tchèque.

« Je me sens à nouveau vivante », a-t-elle ajouté, alors qu’elle se promenait près de l’Agora romaine, dans le centre d’Athènes.

À partir de samedi, les touristes étrangers seront autorisés à entrer en Grèce s’ils ont été vaccinés ou peuvent présenter des résultats négatifs au test COVID-19. Les voyages entre les régions, y compris vers les îles, seront également autorisés pour ceux dont les tests ou les vaccinations sont négatifs.

« La Grèce offre ce dont les gens ont besoin », a tweeté le ministre du Tourisme Harry Theoharis. « Des moments de calme et d’insouciance sur le chemin de la normalité ».

Les touristes à Athènes étaient ravis.

« Je suis enfin là », a déclaré Rebecca, une touriste à Athènes en provenance de Floride, qui a refusé de donner son nom de famille. « Cela fait deux ans que j’attends – deux ans avec le COVID ».

La Grèce a déployé des vaccins sur ses îles et espère en vacciner la plupart d’ici la fin du mois de juin. Le gouvernement affirme que les vaccins et les tests rapides, ainsi qu’un temps plus chaud permettant des activités de plein air, signifient que les visiteurs peuvent voyager en toute sécurité.

Alors que la pandémie a mis un terme aux voyages internationaux en 2020, la Grèce a subi sa pire année touristique jamais enregistrée, avec 7 millions de visiteurs contre un record de 33 millions en 2019. Les recettes touristiques ont dégringolé à 4 milliards d’euros (4,9 milliards de dollars) contre 18 milliards d’euros.

Cette année, elle vise 40 % des niveaux de 2019.

Sur l’île de Mykonos, un vol a reçu une salve d’eau à l’atterrissage. Quatre îles du sud de la mer Égée, dont Mykonos, ont accueilli samedi 32 vols internationaux en provenance de pays comme la Suède, l’Allemagne et le Qatar.

Corfou, dans la mer Ionienne, a accueilli des visiteurs d’Allemagne et de France.

« Nous sommes très heureux. Je suis heureux d’être ici », a déclaré Pierre-Olivier Garcia, peu après son arrivée sur l’île.

Les Grecs se sont également réjouis de la levée des mesures de confinement, des dizaines de personnes partant samedi vers les îles ou les maisons de vacances sur le continent.

« Le premier week-end de liberté », a proclamé Alpha TV lors d’une émission diffusée depuis le port très fréquenté du Pirée.

La Grèce s’en est mieux sortie que la majeure partie de l’Europe lors de la première vague de la pandémie, mais l’augmentation des infections plus tard en 2020 l’a obligée à imposer plusieurs fermetures pour protéger son système de santé en difficulté.

Ce pays de 11 millions d’habitants a enregistré 373 881 infections et 11 322 décès.

Reuters, 15 mai 2021

Etiquettes : Grèce, tourisme, ouverture des frontières,