Le Conseil de sécurité de l’ONU pourrait se réunir sur la confrontation palestino-israélienne le 14 mai – source

« La décision sera prise dans un avenir proche par le président du Conseil de sécurité, ce mois-ci c’est la Chine », a déclaré une source.

NATIONS UNIES, 13 mai. /TASS/. La Tunisie, la Norvège et la Chine ont soumis une demande pour la tenue d’une réunion ouverte du Conseil de sécurité de l’ONU dans un avenir proche pour discuter de l’escalade des tensions dans la zone du conflit israélo-palestinien, a déclaré mercredi à TASS une source au Conseil de sécurité.

« La Chine, la Tunisie et la Norvège ont demandé une réunion ouverte vendredi sur la situation autour de la Palestine et d’Israël. La décision sera prise dans un avenir proche par le président du Conseil de sécurité, ce mois-ci c’est la Chine », a déclaré la source.

Suite aux réunions qui se sont tenues lundi et mercredi, le Conseil de sécurité de l’ONU n’a pas pu se mettre d’accord sur le texte d’une déclaration commune sur l’aggravation du conflit entre la Palestine et Israël. Des sources diplomatiques au Conseil de sécurité ont déclaré à l’agence TASS qu’il n’est pas possible de parvenir à un dénominateur commun en raison de la position des États-Unis.

Un échange de frappes de missiles entre Israël et les radicaux palestiniens de la bande de Gaza a suivi une flambée de troubles près de la mosquée Al-Aqsa, dans la vieille ville de Jérusalem, début mai. Plus de 700 personnes ont été blessées lors des émeutes de ces derniers jours. Les affrontements entre les Palestiniens et la police israélienne ont été déclenchés par la décision d’un tribunal israélien de saisir les maisons d’habitation du quartier de Sheikh Jarrah aux familles arabes qui y vivent depuis plus de 50 ans, au profit de colons juifs qui auraient été propriétaires de ces bâtiments avant 1948.

Etiquettes : Israël, Palestine, Ghaza, Hamas, violences, Jérusalem, AL Qods,