La Tunisie va rouvrir l’économie malgré la pression exercée sur les hôpitaux

Rues désertes par le confinement (Photo:DR)

TUNIS, Tunisie (AP) – Les autorités tunisiennes prévoient de rouvrir l’économie la semaine prochaine, alors que la population s’oppose aux restrictions liées au virus, même si les hôpitaux du pays ont du mal à trouver suffisamment d’oxygène pour traiter un nombre toujours élevé de patients atteints du virus COVID-19.

La semaine dernière, la Tunisie a fermé les magasins et les restaurants et a interdit tous les événements sportifs et culturels, alors que le Premier ministre mettait en garde contre le risque d’effondrement du système de santé. Les maisons de prière ont également été fermées – y compris pour la fête de l’Aïd al-Fitr marquant la fin du mois sacré du Ramadan qui commence jeudi.

Mais alors que la Tunisie enregistre actuellement le plus grand nombre de nouveaux décès COVID-19 par habitant en Afrique, la population est frustrée, et certains propriétaires de petites entreprises ou commerçants du marché ont défié le nouveau lockdown.

Le gouvernement a annoncé mercredi soir qu’il poursuivrait les plans de réouverture à partir du 16 mai, et a promis une nouvelle aide aux entreprises et aux pauvres.

Un couvre-feu national, qui commence actuellement à 19 heures, sera repoussé à 22 heures à partir de dimanche, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement, Hasna Ben Slimane. Les mosquées, les restaurants et les écoles rouvriront leurs portes s’ils respectent la distanciation sociale et les autres mesures de protection contre le virus. Les visiteurs en Tunisie devront toujours se soumettre à une quarantaine à leur arrivée.

Dans une allocution télévisée, le Premier ministre Hichem Mechichi a promis des prêts sans intérêt aux petites entreprises et aux jeunes entrepreneurs, entre autres aides.

Des dizaines de personnes atteintes du virus continuent de mourir chaque jour, et plus de 11 600 sont décédées au total, dans un pays qui compte 11 millions d’habitants. Le pays affiche actuellement le taux de mortalité quotidien par habitant le plus élevé d’Afrique et l’un des taux de mortalité globaux les plus élevés de la région, selon Notre monde en chiffres.

Les hôpitaux tunisiens manquent d’oxygène, la demande ayant été multipliée par sept depuis la pandémie, a déclaré la semaine dernière le ministre de la santé, Faouzi Mehdi. L’Algérie voisine a récemment livré un approvisionnement en oxygène à la Tunisie voisine, ainsi que d’autres expéditions en provenance d’Europe.

Associated Press, 13 mai 2021

Etiquettes : Tunisie, covid 19, coronavirus, pandémie, manque d’oxygène, contaminations, troisième vague, crise économique,