Tunisie : Baisse de 31% des investissements étrangers

L’Agence de promotion des investissements étrangers (FIPA-Tunisie) a révélé une baisse de 31% des investissements étrangers au cours du premier trimestre 2021 par rapport à la même période l’année dernière.

LA PUBLICITÉ

Le FIPA a déclaré que la pandémie de coronavirus avait joué un rôle négatif en attirant les investissements étrangers dans la plupart des secteurs.

Il a déclaré que les investissements étaient passés de 2,5 milliards de dinars (919 millions de dollars) en 2019 à 1,8 milliard de dinars (662 millions de dollars) l’année dernière.

Ils ont atteint 344,6 millions TND (127 millions USD) en mars, contre 503,6 millions TND (185 millions USD) au cours de la même période en 2020.

Les chiffres officiels ont révélé que l’investissement avait augmenté de 17,5% en 2021, dépassant 17 milliards TND (6,25 milliards de dollars), soit 14% du PIB.

Pendant ce temps, les investissements annoncés dans le secteur industriel tunisien ont diminué de 27,3% à la fin du mois de mars.

L’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation) a signalé que les investissements ont considérablement diminué dans les industries des matériaux de construction, des cuirs, des chaussures et des industries mécaniques et électriques.

Dans un contexte connexe, Standard & Poor’s (S&P) Global a averti mardi qu’un défaut de paiement d’une dette souveraine en Tunisie pourrait coûter aux banques du pays jusqu’à 7,9 milliards de dollars, soit 102% du total des fonds propres.

L’économie tunisienne a déjà été touchée par la pandémie, le PIB se contractant de 8,8% l’an dernier, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Mohamed Damak, analyste chez S&P, a déclaré que le défaut de paiement de la dette souveraine coûterait aux banques 102% de ses capitaux propres.

Asharq Al awsat, 13 mai 2021

Etiquettes : Tunisie, investissements étrangers,