Pays Bas : Les RME punis par la fermeture de l’espace aérien. Ils ne peuvent pas visiter les leurs au Maroc

Les Néerlandais d’origine marocaine désespérés : encore davantage de temps séparés de leur famille en raison de l’extension de l’interdiction de vol

Alors que le gouvernement a assoupli les restrictions de voyage pour certaines îles espagnoles, le Maroc a annoncé une prolongation de l’état d’urgence. Cela signifie que l’interdiction de vol restera en vigueur jusqu’au 10 juin, à la grande déception de nombreux Marocains néerlandais qui espéraient retrouver rapidement leur famille.

Suivez les dernières nouvelles concernant le coronavirus aux Pays-Bas via notre liveblog

Jamal fait partie de ces gens qui ont hâte de prendre le prochain vol pour le Maroc. Il y a quelques semaines, il avait déjà réservé un billet malgré les rumeurs qui circulaient sur la fermeture de la frontière. « Je me suis dit, peu importe. C’est toujours aussi flou au Maroc. Il n’y a toujours pas de communication officielle du Maroc concernant l’interdiction de vol. »

Aucune certitude

Bien qu’il n’y ait pas de message officiel du gouvernement marocain concernant la zone d’exclusion aérienne, le site web de Transavia indique qu’il existe une zone d’exclusion aérienne à destination et en provenance du Maroc jusqu’au 10 juin. L’ambassade de Belgique au Maroc a également diffusé cette nouvelle sur ses médias sociaux.

« Ma grand-mère va très mal et nous voulons vraiment la voir. Ma mère appelle tous les jours et elles parlent aussi des possibilités de voler. » Le marocain et néerlandais Jamal a déjà renoncé. « Si vous êtes là, vous n’avez aucune certitude non plus. Il n’est pas non plus annoncé à l’avance pour que vous puissiez partir à l’heure. » Cela ressort également de sa propre expérience de l’année dernière, lorsqu’il s’est envolé d’Anvers pour le Maroc et s’est retrouvé bloqué là-bas pendant sept mois.

Groupe Facebook

« J’ai ensuite reçu beaucoup de questions de la communauté marocaine sur les dernières nouvelles concernant la zone d’exclusion aérienne et c’est ainsi qu’est née la page Facebook « Le Maroc à l’heure de Corona ». » Les messages de ce groupe montrent clairement qu’il existe un besoin d’information. Les gens se demandent s’il existe une zone d’exclusion aérienne et si des exceptions seront faites pour les personnes qui ont perdu un membre de leur famille.

Certaines personnes recherchent également des moyens différents de se rendre au Maroc. « Je connais des gens qui ont essayé de passer par l’Espagne ou la Tunisie », dit Jamal, mais tous n’ont pas réussi.

Pour Jamal, un voyage au Maroc n’est pas seulement motivé par des raisons personnelles, mais aussi par son travail. À Rotterdam, il tient un magasin de vêtements où il vend des robes marocaines. « C’est maintenant la haute saison pour les mariées, mais nous n’avons plus de stock de robes et de tissus. On ne peut rien faire entrer maintenant. »

Hart van Nederland, 8 mai 2021

Etiquettes : Maroc, Pays Bas, RME, fermeture des frontières, covid 19, pandémie,