Malawi : le président Chakwera propose de passer au cannabis

Avec le déclin du tabac, le Malawi doit passer au cannabis – président

Le président du Malawi, Lazarus Chakwera, a averti mercredi que la principale source de devises étrangères de son pays, le tabac, était en phase terminale de déclin et a appelé à passer à des cultures à forte croissance comme le cannabis, qui a été légalisé localement pour certains usages l’année dernière.

M. Chakwera a fait ces commentaires lors d’un discours sur l’état de la nation, dans lequel il a déclaré que le tabac devrait rapporter moins de 200 millions de dollars en 2021, un chiffre à peu près similaire à celui des deux dernières années, mais bien inférieur aux revenus annuels antérieurs qui dépassaient 350 millions de dollars.

Mercredi, le gouvernement du Zimbabwe voisin a également modifié sa réglementation pour encourager les investissements dans le cannabis.

« La vérité dérangeante … est que si le Malawi a parcouru un long chemin en comptant sur le tabac comme notre … plus grande culture contribuant à notre PIB, cette dépendance est maintenant sérieusement menacée par la baisse de la demande mondiale », a déclaré Chakwera.

« Il est clair que nous devons nous diversifier et cultiver d’autres plantes comme le cannabis, qui a été légalisé l’année dernière pour un usage industriel et médicinal », a-t-il ajouté.

Le tabac est une tache sur un secteur agricole par ailleurs en plein essor, qui, selon le président, permettra à la croissance économique de remonter à 3,8 % cette année, selon les dernières prévisions, et la poussera à 5,4 % l’année prochaine.

L’année dernière, la croissance n’avait été que de 1,9 % en raison des retombées de la pandémie de COVID-19.

Des décennies d’éducation en matière de santé publique ont progressivement convaincu les populations du monde entier des dangers du tabac, ce qui a entraîné une baisse soutenue des ventes. Dans le même temps, le cannabis a commencé à être accepté comme un médicament.

En février de l’année dernière, le Parlement du Malawi a adopté un projet de loi qui rend légales la culture et la transformation du cannabis pour les médicaments et la fibre de chanvre utilisée dans l’industrie, mais qui ne dépénalise pas l’usage récréatif.

M. Chakwera a déclaré que le ministère de l’agriculture allait « chercher un panier de cultures alternatives afin que d’ici 2030, le Malawi puisse se passer de sa dépendance au tabac ».

Dans le monde entier, des pays légalisent ou assouplissent leurs lois sur le cannabis, dont plusieurs en Afrique australe, comme la Zambie, le Lesotho et le Zimbabwe.

La nouvelle réglementation zimbabwéenne autorise les investisseurs à détenir la totalité des entreprises de cannabis, contrairement à l’obligation antérieure de s’associer au gouvernement. Elles permettent également de produire du cannabis n’importe où au Zimbabwe, et non plus dans des endroits restreints. Selon une déclaration du gouvernement, les investisseurs peuvent conserver les recettes d’exportation en dollars américains pendant quatre ans au maximum.

Reuters, 12 mai 2021

Etiquettes : Malawi, tabac, cannabis,