Le célèbre trafiquant de drogue El Cali ouvre une route du haschisch Maroc-Catalogne

Nouveau coup contre le trafic de haschisch chez nous. Les Mossos d’Esquadra et la police nationale ont arrêté cinq personnes qui avaient organisé l’entrée de haschisch en Espagne depuis la côte catalane, dans les terres de l’Ebre. De ce point dans le sud de la Catalogne aux trafiquants de drogue, dirigé par le connu comme le calife de haschisch, El Cali, est entré du Maroc avec des bateaux gonflables la drogue qui a ensuite été distribué par plusieurs points de l’État.

Les enquêtes ont commencé en décembre 2017 lorsque la police locale de Deltebre a trouvé une camionnette coincée près d’un fossé sur la route de la Bassa de la Arena de Deltebre (Baix Ebre, Tarragone) et les Mossos, à un autre endroit, ont également trouvé une balle de cette drogue et aussi une autre qui avait déjà été enlevée par un tracteur.

Vans, ballots…

Au bout de la route où se trouvait la camionnette, dans la zone de la plage, la police a également retrouvé un bateau gonflable crevé et plusieurs morceaux de néoprène. D’autre part, lors de la fouille du véhicule, la police a trouvé d’autres morceaux de néoprène encore humides et pleins de sable de la plage, ainsi que le plancher du véhicule.

Ces faits, selon la police, ont permis d’établir que le bateau et la camionnette auraient été utilisés pour transporter des ballots de haschisch vers la côte en vue d’une distribution ultérieure.

La voiture était au nom d’un trafiquant de drogue d’Alicante.

La zone d’enquête criminelle (AIC) des Terres de l’Ebre a entamé une enquête qui a permis d’identifier le propriétaire du véhicule, un homme de nationalité espagnole résidant à Alicante et ayant plusieurs antécédents en matière de trafic de drogue.

Ils ont également réussi à identifier deux autres personnes, également résidentes d’Alicante et ayant des antécédents de trafic de drogue, qui auraient participé à la gestion et à la matérialisation du débarquement de la drogue. Dans le même temps, les Mossos ont réussi à identifier deux autres personnes, de nationalité espagnole et résidant à Montsià, qui auraient apporté un soutien logistique au groupe à son arrivée sur la côte catalane.

Dans la Communauté de Valence, la police nationale a pu établir un lien entre les personnes identifiées et un important trafiquant de drogue de la côte de Levante, un homme de nationalité espagnole avec plusieurs antécédents de trafic de drogue, connu sous le nom de calife du haschisch, El Cali. La police a pu le relier aux livraisons de drogue qui étaient effectuées sur la côte catalane.

Collaboration avec la police nationale pour arrêter « El Cali ».

L’AIC des Mossos del Ebro avec la collaboration de l’UDYCO de la Police Nationale ont mis en commun leurs investigations et ont confirmé que El Cali, Juan Carlos B. T., dirigeait depuis Alicante un groupe chargé d’introduire en Espagne du haschisch en provenance du Maroc.

Les hommes d’El Cali l’ont fait au moyen de grands bateaux gonflables, puis ils ont déchargé la drogue sur les côtes de Catalogne et de Valence pour la distribuer avec des camionnettes louées dans diverses parties du territoire de l’État. Lorsque tout a été ficelé, le jeudi 6 mai dernier, l’enquête sur l’affaire Ninja a explosé et cinq personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles le chef connu du gang, El Cali. Les personnes arrêtées ont été libérées avec des charges après avoir été présentées devant les tribunaux.

El caso.com, 13 mai 2021

Etiquettes : trafic de drogue, Maroc, Catalunya, El Cali, haschich, cannabis,