La situation à Ghaza, Al Qods et Israël

Le groupe militant palestinien Hamas a confirmé que son commandant de la ville de Gaza a été tué dans une frappe aérienne israélienne mercredi.

Bassem Issa était la plus haute figure militaire du Hamas à être tuée par Israël depuis 2014. La déclaration de mercredi était la première fois que le Hamas reconnaissait la mort de militants dans cette série de combats avec Israël.

La branche armée du Hamas a déclaré qu’Issa avait été tué « avec quelques-uns de ses frères dirigeants et combattants saints » lors des combats qui se déroulent depuis deux jours à Gaza.

L’agence de sécurité intérieure israélienne a déclaré qu’une série de frappes aériennes avait tué Issa et plusieurs autres militants de haut rang du Hamas, dont le responsable du développement des roquettes et de la cyberguerre, le responsable de la production des roquettes et le chef du génie du Hamas.

Issa et plusieurs autres commandants responsables des différents districts de la bande de Gaza formaient le conseil militaire du Hamas, la plus haute instance décidant des opérations militantes du groupe. Le conseil militaire est dirigé par Mohammed Deif.
————————
Le ministère de la santé de Gaza indique que le bilan des frappes aériennes israéliennes sur Gaza s’élève à 43 morts, dont 13 enfants et trois femmes.

Il indique que près de 300 Palestiniens du territoire ont été blessés dans ces frappes.

Les frappes ont commencé lundi après que les Palestiniens ont lancé un barrage de roquettes sur Israël. Les pires combats depuis la guerre de 2014 à Gaza ont été allumés par des affrontements à Jérusalem ces dernières semaines entre des manifestants palestiniens et la police israélienne concentrés sur l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa, un site sacré pour les juifs et les musulmans.

Le chef du service d’urgence d’Israël indique également qu’une personne a été tuée et une autre grièvement blessée par un missile antichar tiré depuis la bande de Gaza.

———————
Les services de lutte contre les incendies israéliens déclarent avoir presque entièrement éteint l’incendie d’une installation pétrolière dans le sud d’Israël, qui avait été déclenché par une roquette tirée par des militants du Hamas.

La roquette a atterri mardi soir près d’une installation de Petroleum and Energy Infrastructures Ltd. au sud d’Ashkelon, lors d’un important barrage des militants de Gaza. Le résultat a été un incendie massif dans un réservoir de stockage qui a brûlé toute la nuit et le mercredi.

Les services d’incendie et de secours israéliens ont déclaré que 20 équipes travaillaient depuis 25 heures pour éteindre le brasier qui dégageait une épaisse colonne de fumée noire. L’entreprise publique israélienne Petroleum and Energy Infrastructures a déclaré que le carburant avait été transféré dans une autre installation de stockage.

Mercredi, le panache de fumée s’élevait toujours au-dessus d’Ashkelon. Les responsables israéliens de la santé et de l’environnement ont demandé aux habitants de la région d’éviter les séjours prolongés à l’extérieur.

——————–
Le président d’Israël déclare que les dirigeants arabes du pays « apportent leur soutien au terrorisme et aux émeutes » en gardant le silence sur une flambée de troubles dans les communautés mixtes.

Reuven Rivlin a déclaré mercredi que le « silence des dirigeants arabes » sur la violence dans les communautés mixtes judéo-arabes revient à « encourager la rupture de la société » au milieu de la plus grave flambée de violence depuis la guerre de 2014 à Gaza.

Rivlin affirme qu’Israël « doit poursuivre les émeutiers d’une main ferme (pour) rétablir la sécurité et l’ordre pour nous tous, également tout en combattant le terrorisme de Gaza sans compromis. »

Les troubles qui ont commencé à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem se sont propagés en Israël même. Ils interviennent après que le Hamas a appelé à une intifada, ou soulèvement, palestinienne de grande ampleur.

Dans la ville israélienne de Lod, un Arabe israélien de 52 ans et sa fille de 16 ans ont été tués tôt mercredi lorsqu’une roquette a atterri dans la cour de leur maison à un étage.

Lod a également été le théâtre de violents affrontements après que des milliers de personnes se sont jointes aux funérailles d’un homme arabe tué la nuit précédente, le suspect étant un tireur juif. Les médias israéliens ont rapporté que la foule s’est battue avec la police et a mis le feu à une synagogue et à une trentaine de véhicules.

——————
L’armée israélienne affirme avoir tué plusieurs hauts commandants militants du Hamas lors de frappes aériennes à Gaza et à Khan Younis.

L’armée a publié une déclaration mercredi, indiquant qu’elle a mené une « opération complexe et inédite ». Les personnes visées étaient « un élément clé de l’état-major du Hamas » et étaient considérées comme proches du chef de la branche militaire du groupe.

Le Hamas n’a fait aucun commentaire.
___

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu déclare qu’Israël utilisera « une main de fer si nécessaire » pour mettre fin aux protestations généralisées des citoyens arabes qui ont entraîné des blessures, des arrestations et des dommages matériels.

Netanyahu a déclaré mercredi qu’Israël allait « arrêter l’anarchie » après avoir déployé les forces de la police des frontières pour calmer les troubles de ces derniers jours dans les villes de Lod et Acre.

Ces troubles croissants interviennent après des semaines de violence à Jérusalem et de violents combats entre Israël et les militants du Hamas dans la bande de Gaza ces derniers jours. Ces combats trouvent leur origine dans un long conflit autour de la ville contestée de Jérusalem. Après que le Hamas a fait pleuvoir des roquettes à l’intérieur d’Israël lundi, le conflit a soudainement éclaté et ressemble de plus en plus à la guerre de Gaza de 2014.

Netayahu déclare qu’Israël va « arrêter l’anarchie et rétablir la gouvernance des villes d’Israël, avec une main de fer si nécessaire, avec toutes les forces nécessaires et toutes les autorités requises. »

__

Le chef du service d’urgence d’Israël déclare qu’une personne a été tuée et une autre gravement blessée par un missile antichar tiré depuis la bande de Gaza.

Eli Bein, du Magen David Adom, a déclaré que l’attaque de mercredi matin a touché une jeep. Les médias israéliens ont rapporté l’attaque. L’attaque est survenue après une nuit d’échanges meurtriers de tirs de roquettes entre Israël et les Palestiniens. Il s’agit d’une brusque escalade après des semaines de tensions qui trouvent leur origine dans le conflit de Jérusalem.

Associated Press, 12 mai 2021

Etiquettes : Israël, Ghaza, Hamas, Palestine, roquettes, Jérusalem, Al Qods, Al Aqsa,