Biden a parlé à Netanyahu, il pense que le conflit prendra bientôt fin

Le président Joe Biden a déclaré mercredi qu’il espérait que le cycle de violence entre Israéliens et Palestiniens prendrait bientôt fin, après une conversation téléphonique qu’il a eue avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Mon attente et mon espoir sont que cela se termine plus tôt que tard, mais Israël a le droit de se défendre », a déclaré Joe Biden aux journalistes à la Maison Blanche.

M. Biden n’a pas expliqué les raisons de son optimisme. Il a indiqué que son équipe de sécurité nationale avait été en contact fréquent avec ses homologues en Israël, en Égypte, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis pour tenter de parvenir à une résolution du conflit.

La violence a éclaté vendredi dernier à la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, dans un contexte de colère croissante face à l’expulsion potentielle de Palestiniens de leurs maisons situées sur des terres revendiquées par des colons juifs. Les affrontements se sont intensifiés lundi. lire la suite

Dans un communiqué de la Maison Blanche sur les entretiens Biden-Netanyahu, M. Biden a condamné les tirs de roquettes du Hamas et d’autres groupes contre des cibles en Israël et « a fait part de son soutien indéfectible à la sécurité d’Israël et au droit légitime d’Israël de se défendre et de défendre son peuple, tout en protégeant les civils ».

« Il a également transmis l’encouragement des États-Unis à une voie vers le rétablissement d’un calme durable. Il a partagé sa conviction que Jérusalem, une ville d’une telle importance pour les personnes de foi du monde entier, doit être un lieu de paix », indique le communiqué.

Les deux dirigeants ont convenu de rester en contact personnellement dans les jours à venir et de maintenir une consultation étroite entre leurs équipes, précise le communiqué.

Reuters, 12 mai 2021

Etiquettes : Israël, Palestine, Ghaza, Jérusalem, AL Qods,