RDC : Le président congolais renforce son contrôle en évinçant le gouverneur de la province du Tanganyika.

Le président congolais Felix Tshisekedi a porté jeudi un coup dur à son prédécesseur et rival politique Joseph Kabila, ses alliés ayant évincé le gouverneur de la province du Tanganyika.

Il s’agit de la dernière manœuvre des partisans de Tshisekedi pour s’emparer des leviers du pouvoir de Kabila, dont le frère cadet Zoe Kabila dirige le territoire du sud-est depuis deux ans et était le seul gouverneur à refuser de s’aligner sur Tshisekedi.

En octobre, Tshisekedi a nommé trois juges à la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo, la première d’une série de manœuvres qui l’ont détaché de Kabila, alors son partenaire de coalition.

Tshisekedi a formé une nouvelle coalition en décembre et a ensuite écarté les alliés de Kabila à la tête des deux chambres du Parlement, ainsi que le Premier ministre.

Jeudi, 13 législateurs du Tanganyika ont voté pour l’éviction de Zoe Kabila, tandis que 10 autres n’étaient pas présents et qu’aucun n’a voté contre, a déclaré Nkulu Nemba, président de l’assemblée locale.

Ils ont accusé Zoe Kabila, entre autres, de mauvaise gouvernance et d’avoir détourné 1,9 million de dollars de salaires impayés et d’autres fonds, selon la motion. Zoe Kabila a refusé de commenter les allégations.

« Nous avions la présence d’un gouverneur fort au lieu d’avoir un gouvernement fort », a déclaré Cyrille Kimpu, le rapporteur de l’assemblée provinciale.

D’une superficie équivalente à celle de l’Angleterre, la province du Tanganyika est souvent le théâtre de violents affrontements entre ses différentes communautés, motivés par des tensions sociales et des conflits fonciers.

« Le poste de gouverneur est bien sûr très important, politiquement et pour les intérêts économiques », a déclaré Onesphore Sematumba, de l’International Crisis Group, notant que la prochaine élection présidentielle n’était que dans deux ans.

« Je pense que cela se fait dans l’optique de 2023 ».

Reuters, 07 mai 2021

Etiquettes : RDC, Congo, Felix Tshisekedi, Joseph Kabila, gouverneur de la province du Tanganyika,