Mauritanie : L’ex Président Mohamed Ould Abdel Aziz, en pleine tourmente judiciaire

Le nouveau régime en place à Nouakchott continue de dérouler son rouleau compresseur contre l’ancien Président Mohamed Ould Abdel Aziz. Toujours dans le collimateur de la justice, ce dernier est loin de baisser les bras. Mais la découverte d’une grosse manne financière, jugée illicite, dans différentes banques et dans un bunker construit dans son ranch au village de Bénichab, à 200 km de Nouakchott, ne plaide pas pour lui.

En plus des accusations de corruption, un document sur le patrimoine de Mohamed Ould Abdel Aziz, détenu par la commission d’enquête sur les crimes économiques qu’il aurait commis, fait état de plus de 29 milliards d’anciennes ouguiyas, soit environ, 58 milliards de FCFA, sous forme de dépôts dans des banques ou de liquidités confiées à des proches. S’y ajoute la saisie d’un montant équivalent à 14,4 milliards FCFA déposés dans les banques nationales et 13,6 milliards FCFA lui appartenant et détenus par des tiers qui confirment qu’ils appartiennent à l’ex Président.

En outre, la commission d’enquête a identifié des biens fonciers, des usines, des projets agricoles, des marchés, des immeubles, des villas à usage d’habitation, des centres de villégiature, des terrains à usage d’habitation, de commerce et de tourisme … Le tout évalué à environ 25 milliards de FCFA. Ce n’est pas tout, à en croire la commission d’enquête sur les crimes économiques d’Aziz, rattrapé par son passé, des voitures, des camions, des ateliers de prospection, du matériel mobile de forage, estimés à 5 milliards de FCFA, du bétail comprenant des camelins, des bovins améliorés génétiquement, des caprins, des ovins, des chevaux et des biches, évalué à 712 millions de FCFA complètent les avoirs incroyables de l’ex-Président.

65 kg d’or et 360 millions de dollars découverts à Bénichab

Malgré ses sorties dans la presse nationale et internationale pour dénoncer ce qu’il considère comme un acharnement contre un ancien homme d’Etat qui n’aurait rien à se reprocher, le Président Aziz ne dort plus. Une perquisition de l’armée mauritanienne à son domicile, au village de Bénichab, aurait permis la découverte de 65 kg d’or et de 360 millions de dollars liquide dans un bunker construit dans son ranch. Il s’y ajoute, du matériel d’espionnage électronique, le tout évalué à environ 270 milliards de FCFA et 200 milliards de FCFA en liquide.

La perquisition qui a permis cette découverte, a été organisée par la gendarmerie à l’aide des chiens renifleurs prêtés par la France.

Selon les observateurs, on s’achemine vers un long procès sur fond de corruption au terme duquel l’ex-Président risque la prison.

Ibou Badiane, correspondant en Mauritanie

Enquête+, 08 mai 2021

Etiquettes : Mauritanie, Mohamed Ould Abdelaziz, corruption, crimes économiques, justice, malversation, gabégie, détournement d’argent,