L’UE envisage d’envoyer une mission de formation militaire au Mozambique pour aider le gouvernement à résister à l’insurrection croissante

L’Union européenne va envisager d’envoyer une mission de formation militaire au Mozambique pour aider le gouvernement à résister à une insurrection croissante, et le Portugal envoie déjà des troupes, a déclaré jeudi le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell.

Le gouvernement du Mozambique fait face à une insurrection islamiste depuis 2017 et les rebelles ont intensifié leurs attaques l’année dernière, menaçant les projets de gaz naturel qui visent à transformer l’économie du pays appauvri.

Le Mozambique a écrit à l’UE l’année dernière pour demander de l’aide pour former ses forces armées afin de lutter contre l’insurrection, et Borrell a déclaré qu’il était important que le bloc se décide rapidement. Les ministres de la défense de l’UE ont discuté de la possibilité d’une mission jeudi à Bruxelles, mais n’ont pris aucune décision.

« Le gouvernement mozambicain a demandé de l’aide, nous allons essayer d’envoyer une mission de formation… afin de contenir la situation en matière de sécurité », a déclaré M. Borrell. À la question de savoir si une force pourrait être envoyée d’ici la fin de l’année, M. Borrell a répondu qu’un tel horizon était trop long et que l’UE devait agir plus tôt.

« Si nous ne sommes pas en mesure d’envoyer la mission d’ici la fin de l’année, je ne considérerais pas cela comme un bon résultat. J’aurais espéré que nous le fassions avant », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

M. Borrell a déclaré que toute mission serait similaire à l’engagement de l’UE dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest, où ses experts fournissent des formations et des conseils aux forces de sécurité nationales aux prises avec des insurrections islamistes.

Il a également précisé que la mission au Mozambique, si elle était approuvée, serait une mission militaire plutôt que civile, ce qui signifie que les forces armées des États de l’UE enverraient des instructeurs militaires.

Les soldats européens devraient également être prêts à protéger les troupes contre les attaques dans le cadre de ce que l’on appelle la protection des forces.

« Le Portugal a déjà offert la moitié du personnel et envoyé des instructeurs militaires, mais cela doit être considéré comme une avance à intégrer dans une mission de formation de l’Union européenne si nous parvenons finalement à un accord », a déclaré M. Borrell.

« La volonté politique est là », a-t-il ajouté.

Le Mozambique est une ancienne colonie portugaise.

Depuis 2007, les 27 États membres de l’UE disposent de groupements tactiques de 1 500 hommes pouvant être déployés pendant 120 jours, mais ils n’ont jamais été utilisés.

L’UE étudie également la création d’une force de réaction rapide de quelque 5 000 soldats pour intervenir dans les crises internationales, mais les plans n’en sont qu’au stade conceptuel et ne seraient pas prêts à soutenir le Mozambique.

Reuters, 06 mai 2021

Etiquettes : UE, Mozambique, formation,