La Banque mondiale confirme la tendance haussière du prix du fer

La Banque mondiale a publié le 20 avril son premier rapport 2021 sur les perspectives des marchés des matières premières (CMO). La lecture du document confirme la tendance haussière du prix du minerai de fer que les experts de l’institution de Bretton Woods attribuent à la conjonction de plusieurs facteurs favorables qui devraient maintenir les prix dans leur fourchette actuelle durant le reste de l’année.

Pour la Mauritanie et sa compagnie nationale de fer, la SNIM, c’est une opportunité pour en finir avec les difficultés actuelles et relancer définitivement un secteur essentiel de l’économie nationale.

Dans son premier CMO de l’année, la Banque mondiale indique que les prix du minerai de fer ont bondi de 25 % au cours du premier trimestre. Mais la progression est bien plus importante quand on se réfère aux prix du marché durant le mois d’avril.

Le principal moteur de cette croissance des prix en ce début d’année est la demande chinoise. Alors que son industrie a plus ou moins tourné au ralenti en 2020, l’empire du Milieu consomme actuellement de grandes quantités de fer pour la production d’acier.

La demande chinoise pourrait revenir à des niveaux d’avant la pandémie dans les prochains mois, sous l’influence d’une régularisation de la situation générale, le boom actuel étant provoqué par la forte reprise économique.

Essahraa, 08 mai 2021

Etiquettes : Mauritanie, fer, prix, Banque Mondiale,