Algérie/Le devoir de dialogue et de responsabilité (Edito de Horizons)

Le temps du dialogue constructif, soucieux du respect de la légalité, est une nécessité impérieuse pour mettre à bas la vile conjuration qui menace la stabilité de la nouvelle Algérie. La mission de subversion tous azimuts, confiée aux relais formatés dans les laboratoires de la déstabilisation, n’est plus un secret pour personne.

Elle prend son origine dans la guerre de 4e génération menée désormais ouvertement par le sionisme aux frontières de l’Algérie, le Makhzen aux abois acquis à la guerre cybernétique et les puissances néocoloniales aux aguets.

Les masques sont donc tombés, comme l’affirme l’éditorialiste d’El Djeïch. «Le processus de construction de la nouvelle Algérie se poursuivra au grand dam des ennemis qui ne sont pas plus grands qu’ils ne le sont réellement, qui ont surestimé la force et qui tentent avec mépris et condescendance de nager à contrecourant de l’Algérie en tant que territoire, peuple, histoire et valeurs», souligne El Djeïch. Le bastion de la résistance tiendra bon pour, encore une fois, sceller la victoire sur les prêcheurs de la printanisation chaotique.

Dans un appel, un collectif de citoyens, de personnalités historiques, de chercheurs et d’éminents professeurs ont réaffirmé l’urgence du devoir de mobilisation autour de l’Etat national menacé dans son unité et sa souveraineté. «Les agissements incessants contre notre Etat national, ses institutions, ses symboles et son intégrité territoriale se multiplient et sont incessamment alimentés par l’intérieur et l’extérieur », lit-on dans une pétition signée notamment par la moujahida emblématique Djamila Boupacha, la constitutionnaliste Fatiha Benabou, le chercheur Ahmed Bensaâda, le docteur en lettres, en sciences humaines et en phiolosophie Abdelaghani Megherbi, le professeur Mohamed Bouhamidi et l’anthropologue Ahmed Ben Naoum.

Vigilance donc. Mais aussi, un sens des responsabilités aigu et de sagesse pour surmonter ensemble la crise multidimensionnelle qui passe par la consolidation du front interne. Ce message a été réitéré par le gouvernement prêt au dialogue avec tous les partenaires sociaux pour la recherche de solutions adéquates et légales aux revendications socioprofessionnelles instrumentalisées par des éléments subversifs identifiés et au parcours connus.

Horizons, 07 mai 2021

Etiquettes : Algérie, Maroc, sionisme, unité, conspiration, mobilisation, chaos,