La surprenante carte du Maroc dans un bureau du roi Mohammed VI

En décembre 2020, le président Trump a déclaré que les États-Unis reconnaîtraient la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental dans le cadre d’un accord selon lequel le Maroc « normaliserait » ses relations diplomatiques avec Israël. Selon le Barreau de New York, si cette décision est approuvée par le président Biden, les États-Unis deviendront le seul pays à reconnaître la revendication de souveraineté du Maroc.

En vue d’examiner cette question les causes et les implications de la décision de l’ancien président Trump, le Barreau a organisé un débat par vidéoconférence avec la participation d’un un panel de personnalités distinguées dont l’ancien conseiller de Donald Trump, John Bolton.

Dans son intervention, Bolton a affirmé avoir remarqué lors d’une de ses rencontres avec Mohamed VI, une carte dans un bureau officiel sur laquelle le Sahara occidental ainsi que Tindouf et le nord de la Mauritanie figuraient à l’intérieur des frontières du Maroc.

 » Nous avons rencontré le nouveau roi Mohammed VI dans l’un de ses bureaux, je pense à Marrakech, un bureau très impressionnant. Derrière son bureau se trouvait une carte du Maroc (…) Vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’elle incluait le Sahara Occidental. Elle comprenait également la moitié occidentale de l’Algérie et une grande partie de la Mauritanie », a-t-il révélé.

Etiquettes : Maroc, Sahara Occidental, Mauritanie, Algérie,