Algérie/ L’ex-député Tahar Missoum écroué pour deux ans

Reconnu coupable d’atteinte à la personne du Président de la République Abdelmadjid Tebboune, l’ex-député de la wilaya de Médea, Tahar Missoum, plus connu sous le nom de « spécifique » a été condamné ce jeudi par le président du tribunal correctionnel de la cour de Tlemcen, à deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l’audience.

Le président en charge du dossier a aussi infligé au mis en cause une amende de 30 millions de centimes à l’inculpé qui a été par ailleurs reconnu coupable d’incitation de citoyens à l’attroupement non armé suite à un live qu’il a posté sur sa page Facebook dans laquelle il dénonçait la corruption à grande échelle en s’attaquant au président de la république.

L’ex-parlementaire qui s’est porté rappelons-le candidat à l’élection présidentielle du 4 avril 2019 a été auditionné lors de son passage à la barre par rapport aux propos jugés diffamatoires portés sur la personne du premier magistrat du pays.

Tahar Missoum est connu pour avoir publié en 2010 certaines vidéos ainsi que d’enregistrements sur les réseaux sociaux dans lesquels il s’attaquait à l’ancien système et aux administrations publiques.

Le Jeune Indépendant, 06 mai 2021

Etiquettes : Algérie, Tahar Missoum, Abdelmadjid Tebboune, incitation de citoyens à l’attroupement non armé,