Reuters : Le Maroc rappelle son ambassadeur à Berlin au sujet du Sahara Occidental

Le Maroc a rappelé jeudi son ambassadeur à Berlin pour des consultations, afin de protester contre ce qu’il a qualifié d' »attitude destructrice » de l’Allemagne vis-à-vis de la position de Rabat sur la question du Sahara occidental.

Il a accusé l’Allemagne de s’engager dans un « activisme antagoniste » après que les États-Unis ont reconnu en décembre la souveraineté marocaine sur le territoire, qui est également revendiqué comme un État indépendant par le mouvement du Front Polisario soutenu par l’Algérie.

La décision de Washington, qui s’inscrit dans le cadre d’un accord prévoyant également le renforcement des liens diplomatiques entre le Maroc et Israël, a incité l’Allemagne à convoquer une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies pour discuter de la question.

En mars, le Maroc a ordonné à tous les départements et organismes gouvernementaux de s’abstenir de toute coopération et de tout contact avec l’ambassade d’Allemagne et les organisations politiques allemandes.

Le Maroc a également déclaré jeudi que l’Allemagne avait divulgué des informations sensibles fournies par les services de sécurité marocains à un djihadiste condamné, sans donner de précisions.

Dans un communiqué, il a également réitéré une plainte antérieure selon laquelle l’Allemagne ne l’avait pas invité à la conférence de Berlin de 2020 sur la Libye. Au cours de l’année écoulée, le Maroc a joué un rôle dans les négociations diplomatiques libyennes en accueillant des discussions entre les membres des groupes parlementaires rivaux.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré qu’il n’avait pas été informé à l’avance du rappel de l’ambassadeur, ajoutant qu’il ne comprenait pas les accusations contenues dans le communiqué du ministère marocain et avait demandé des explications.

« Nous sommes d’autant plus surpris par cette mesure que nous déployons des efforts constructifs avec la partie marocaine pour résoudre la crise », a déclaré un responsable du ministère.

Reuters, 06 mai 2021

Etiquettes : Maroc, Allemagne, Sahara Occidental, Libye, Mohamed Hajib,