Le Zimbabwe autorisé à utiliser un stade construit par la Chine pour un match de qualification pour la Coupe du monde

HARARE, 4 mai (Xinhua) — La Confédération africaine de football (CAF) a autorisé le Zimbabwe à utiliser le National Sports Stadium construit par la Chine lorsque l’équipe masculine senior de football – les Warriors – accueillera l’Afrique du Sud pour un match de qualification pour la Coupe du monde 2022 en juin.

La CAF avait interdit l’utilisation de tous les stades du Zimbabwe en 2020 car ils ne répondaient pas aux normes établies.

Bien que le pays ait accueilli des matchs de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations au National Sports Stadium après l’interdiction, on craignait que la CAF n’insiste cette fois-ci sur la mise à niveau du stade avant de l’autoriser à recevoir des matchs internationaux.

Des doutes avaient été émis quant à l’état du stade après que la CAF eut infligé à la Zimbabwe Football Association une amende de 2.000 dollars en raison de certaines défaillances techniques, a rapporté mardi le journal d’Etat Herald.

Le journal a indiqué que la CAF avait depuis publié une liste de stades approuvés pour accueillir les prochains matches de qualification pour la Coupe du monde 2022, dont le National Sports Stadium du Zimbabwe.

Les Warriors recevront l’Afrique du Sud du 5 au 8 juin avant de se rendre en Ethiopie quatre jours plus tard.

Ils affronteront le Ghana en match aller-retour lors du deuxième tour en septembre, date à laquelle le National Sports Stadium devrait avoir été entièrement rénové, selon le journal.

Le stade de 60.000 places, inauguré en 1987, est une installation moderne, mais les autorités n’ont pas été en mesure de le maintenir au niveau des évolutions internationales en matière d’installations sportives.

Xinhua

Etiquettes : Zimbabwe, stade, CAF,