Centrafrique : L’ancien premier ministre, Simplice Mathieu Sarandji, élu président de l’Assemblée nationale

L’ancien premier ministre centrafricain, Simplice Mathieu Sarandji, qui était jusque-là ministre d’Etat conseiller spécial à la présidence, a été élu, mercredi, à la présidence de l’Assemblée nationale, succédant à Moussa Laurent Gon-Baba.
Ce proche du président centrafricain, Faustin Archange Touadéra, qui avait face à trois autres challengers, a obtenu 69 voix sur les 87 votants.

Les députés Martin Ziguelé et Joseph Bendounga, qui étaient aussi en course, ont respectivement obtenu 20 et 1 voix.
Simplice Mathieu Sarandji, élu de Baoro, sous-préfecture de la Nana-Mambéré lors des élections du 27 décembre dernier, était jusqu’à mardi ministre d’État, conseiller spécial du chef de l’État. Il a été démis de ses fonctions pour participer à cette élection à l’Assemblée nationale centrafricaine.

L’ex-premier ministre bénéficie d’un mandat de 5 ans à la présidence de l’Assemblée. À ce titre, il devient la deuxième personnalité de la République après le chef de l’État, Faustin Archange Touadéra.

Pour rappel, Sarandji avait présenté sa démission de la primature et celle de son gouvernement le 22 février, conformément à l’Accord de paix signé deux semaines auparavant à Bangui entre autorités et groupes armés. Lors des négociations de cet Accord menées à Khartoum à l’initiative de l’Union africaine (UA), les groupes armés avaient exigé et obtenu cette démission.

Sarandji avait été remplacé à la tête du gouvernement par un autre proche du président Faustin Archange Touadéra, Firmin Ngrebada, qui est jusqu’à présent le premier ministre centrafricain.

Agence Anadolou

Etiquettes : RCA, Centrafrique,