Algérie/ Résidus de la cinquième colonne…

Dans sa longue Histoire, l’Algérie n’a jamais eu affaire à une organisation – quel que fut son degré d’extrémisme et de trahison – revendiquant le divorce et la séparation de la Nation-mère pour la création d’une entité «indépendante» qui nie et rejette l’unité du peuple et du territoire. Le simple fait de penser à une telle éventualité relève de l’impossible et constitue une vue de l’esprit. Durant notre Révolution libératrice ont émergé des traîtres inféodés à l’occupant, mais ils n’ont jamais pensé à la séparation d’une région de l’Algérie, ils voulaient que toute l’Algérie avec son territoire et son peuple soit française.

Au cours de ses négociations avec le FLN, la France coloniale a tenté d’accorder l’indépendance à l’Algérie mais amputée du Sahara, issue que les braves enfants de notre pays ont catégoriquement refusé d’en envisager même l’idée et la réponse a été donnée sur le champ de bataille, à savoir que l’Algérie était une et indivisible, de Tébessa à Tlemcen et de Tizi Ouzou à Tamanrasset.

Mais ne soyez pas étonnés que parfois des événements surgissent de la part certaines genres d’hommes qui, le moins que l’on puisse dire, sont atteints de délires hallucinatoires, d’hérésie et qui font œuvre de charlatanisme.

Un mouvement qui revendique la partition d’une région, qui nous est chère à tous, de sa mère l’Algérie pour des raisons claires et ordres divulgués connues de tous. Un mouvement qui se prétend islamique mais qui fait alliance avec des mouvements laïcs avec qui il ne partage aucun facteur commun!

Un mouvement extrémiste et raciste, aux idées usées et révolues, qui en est encore à poser la question des populations autochtones et de qui est le plus ancien sur cette terre. Des idées arriérées et rigides qu’il couvre d’un voile pimpant et rutilant qu’il appelle parfois démocratie, parfois droits de l’homme !

Un mouvement terroriste issu d’un parti qui a engendré destruction et désarroi dans le pays durant toute une décennie et qui continue de prôner le califat islamique à travers des idées criminelles et terroristes, contraires aux lois et aux préceptes de l’Islam. Deux mouvements qui s’allient aux ennemis de l’Algérie pour attenter à sa sécurité et à sa stabilité, en recrutant des mercenaires, en entraînant des traîtres et en les préparant à exécuter des opérations terroristes à l’intérieur du territoire national pour tuer des Algériens et détruire la Patrie.

Un mouvement qui ne représente guère la région de Kabylie qui a donné naissance à des héros qui ont défendu et porté l’Algérie dans leur coeur et tombés au champ d’honneur, à l‘image de Cheikh El Haddad, El Mokrani, Fatma N’soumer, Amirouche et Abane Ramdane, ainsi que des milliers de Martyrs issus de cette région qui ont sacrifié leur vie pour que l’Algérie vive unie. Ce mouvement ignore l’Histoire et renie les sacrifices de tous les Martyrs et les Moudjahidine, mais semble ne pas avoir idée de la détermination du peuple algérien à préserver son unité, en soulevant des slogans séparatistes.

Depuis des années, ces traîtres n’ont de cesse de rendre visite à l’entité sioniste usurpatrice, non à des fins de tourisme ou pour prier dans les lieux saints d’El Qods mais pour se tenir devant le Mur des lamentations, verser des larmes et solliciter au passage le secours et supplier les ennemies pour qu’ils les aident à établir leur république platonicienne imaginaire.

Des ignorants qui ne savent guère que celui «qui vend son pays et trahit sa patrie est tel celui qui vole dans la maison de son père pour nourrir les voleurs, ni son père ne lui pardonnera ni le voleur ne le récompensera».

Le peuple algérien ne pardonnera pas aux traîtres et il gardera en mémoire leurs campagnes acharnées contre l’Algérie ainsi que leur sollicitation de l’ennemi pour attenter à l’unité du peuple et du pays. Quant à l’ennemi, quels que soient les concessions que tu lui feras, le degré de trahison que tu démontreras, la lâcheté et la soumission dont tu feras preuve, tu ne demeureras pour lui qu’un traître, un être déloyal, capable de vendre son pays pour le pouvoir et une poignée de dollars. Les autres finiront par te laisser tomber lorsque tu n’auras plus rien à leur offrir…, car l’ennemi est tel le négrier, il vend les esclaves au plus offrant. Il y a quelques jours, les services sécuritaires du ministère de la Défense nationale ont révélé la préparation par les deux mouvements terroristes d’un dangereux complot visant notre pays. Des membres de ces deux organisations terroristes projetaient des attentats à la bombe et des actes criminels au milieu des rassemblements populaires dans plusieurs régions du pays.

Des armes et des explosifs destinés à cette fin ont été saisis. Les investigations ont montré l’intention des membres de ces mouvements de recourir à tous les moyens pour nuire au peuple algérien. S’ils n’avaient pas le soutien et incitation de certaines parties étrangères, ces mouvements n’auraient pas osé un tel projet. Ce sont ces parties qui fournissent le soutien logistique en termes d’armement et de formation de leurs éléments terroristes sur leur territoire et facilitent leurs mouvements dans le but de se venger de l’Algérie qui a fait échec à leurs plans expansionnistes et à leurs convoitises économiques.

Ceux-ci et les autres devraient bien comprendre que les frontières de l’Algérie ont été dessinées mètre par mètre et son territoire a été libéré pouce par pouce par le sang des Martyrs. L’Algérie ne pardonnera pas à ceux qui provoquent les conflits, et les manipulateurs des sentiments des citoyens qui brandissent la carte des sensibilités et à ceux qui se cachent derrière des idées extrémistes et qui vendent leur âme au plus bas prix.

Que ces traîtres qui nagent à contre-courant sachent que la diversité culturelle, le multilinguisme et la tolérance dans la religion musulmane dont jouit notre pays et dont il s’enorgueillit, sont une source de force, un facteur de renaissance et l’incarnation de la personnalité algérienne, en dépit du fait que de prétendus prestidigitateurs veuillent l’utiliser comme fonds de commerce à des fins personnelles étroites.

Ni les alliances ni les mensonges ne triompheront, tout comme les intentions malveillantes visant à ébranler l’unité de notre peuple et de notre territoire ne se concrétiseront pas. Les éléments de notre armée et tous les enfants fidèles de notre peuple constitueront un mur infranchissable face à quiconque animé d’intentions malveillantes qui tenterait de porter atteinte à l’unité de notre Algérie, territoire et peuple.

El Djeïch n° 694, mai 2021

Etiquettes : Algérie, France, ANP, MAK, Kabylie, séparatisme,