Arrêté à Almeria pour avoir falsifié des tests PCR afin de faciliter un voyage au Maroc

Un employé de pharmacie d’El Ejido (Almeria) a été arrêté par des agents de la police nationale accusés d’avoir falsifié les tests PCR de citoyens marocains qui avaient l’intention de retourner dans leur pays. Il facturait, apparemment, environ 130 euros pour chaque test falsifié.
Le picaresque émerge, comme en toute chose, également dans la pandémie. Un employé de pharmacie d’El Ejido (Almería) a été arrêté pour avoir falsifié des tests PCR, facturant 130 euros pour chaque falsification. Les bénéficiaires étaient des citoyens marocains qui devaient présenter ces tests pour pouvoir retourner dans leur pays d’origine.



Le stratagème, selon la police nationale d’Almeria, consistait à ce que l’employé de la pharmacie falsifie ces documents, en collaboration avec un laboratoire de l’Hospitalet de Llobregat (Barcelone). Le montant s’élevait à environ 130 euros pour chaque cas (il y a au moins sept cas détectés), mais selon la capacité économique des acheteurs, il pourrait être encore plus élevé.



L’escroquerie présumée ne s’arrête pas là, puisque dans la pharmacie, il organisait également les voyages, pour lesquels il facturait un autre montant. Âgé de vingt-quatre ans, il a été mis à la disposition de la justice, le premier cas ayant été détecté le 20 avril.

http://ceutatv.com/art/35225/detenido-en-almeria-por-falsificar-pruebas-pcr-para-facilitar-viajes-a-marruecos