Le Burundi renoue les relations avec l’Union européenne

Le ministre burundais des Relations extérieures et de la coopération internationale, Albert Shingiro, a entamé une tournée officielle dans plusieurs capitales européennes, a-t-on appris de
source officielle, mercredi.

« Cette visite s’inscrit dans le cadre de la normalisation des relations entre l’UE, ses Etats membres et le Burundi », a déclaré à l’Agence Anadolu Ferdinand Bashikako, assistant du ministre.

Selon Ferdinand Bashikako, le ministre burundais des Relations extérieures se rendra, notamment, en Belgique, en France et en Suisse.

Il s’agit d’une première visite d’une autorité burundaise en Europe depuis 5 ans.

Via son compte twitter, Claude Bochu, délégué de l’UE au Burundi, s’est réjoui du fait que « le gouvernement burundais ait accepté les invitations».

En février dernier, le Burundi et l’Union européenne ont entamé un dialogue politique, à Bujumbura, en vue de la reprise de la coopération.

En mars 2016, l’UE a décidé de suspendre ses appuis budgétaires directs au gouvernement burundais en raison des violations des droits de l’homme, au plus fort de la crise née de la contestation du 3ème mandat de l’ancien président Pierre Nkurunziza.

L’Union européenne (UE) a «suspendu les appuis financiers directs fournis à l’administration burundaise, y compris les appuis budgétaires, mais maintient intégralement son soutien financier à la population et son aide humanitaire », avait indiqué le Conseil de l’Union européenne, par voie de communiqué.

Avec une aide globale de quelque 430 millions d’euros pour la période 2015-2020, l’UE était le premier donateur du Burundi.

Agence Anadolou, 28 avr 2021

Etiquettes : Burundi, Union Européenne, UE,