Les Algériens consomment beaucoup de sucre

Les Algériens consomment beaucoup de sucre, même durant le mois de Ramadan. Selon certains spécialistes, on est à 30 kg par habitant annuellement, c’est-à-dire trois fois plus que la norme mondiale.

Dans un reportage diffusé sur la chaine 3 de la Radio algérienne, les nutritionnistes alertent sur les dangers du sucre notamment le blanc qui n’apporte aucune valeur nutritionnelle. « C’est un apport en calories inutiles. Derrière son apparence de douceur, il agit comme une drogue sur notre cerveau », alerte Sarah Bounil.

Cette matière est présente dans un très grand nombre d’aliments, et les Algériens n’en se privent pas. La règlementation algérienne a été adaptée pour diminuer la quantité du sucré dans certains produits, mais malheureusement elle n’est pas toujours respectée par les producteurs, regrette Sami Koli, directeur général de la régulation et de l’organisation des activités au ministère du Commerce. « Nous avons remarqué que certains produits contenaient 12 grammes de sucre dépassant ainsi la limite de 8 grammes précisée par la loi », explique-t-il.

Dans le même contexte, il révèle qu’un nouveau règlement technique va être adopté les jours à venir afin de limiter le taux de sucre dans les boissons sucrées. Cette règlementation vise essentiellement « les jus, les boissons fruitées et tout ce qui à base de fruit », conclut-il.

Radio Algérienne, 24 avr 2021

Etiquettes : Algérie, consommation, sucre, Ramadan, calories, douceur, diabèthe, pâtisserie,