Le Maghreb, un nouveau théâtre pour la guerre des drones ?

La récente utilisation par l’armée marocaine d’un drone pour attaquer un convoi du Front Polisario en territoire sahraoui vient de dévoiler au grand jour ce que les spécialistes dans les questions militaires redoutaient jusqu’ici à savoir l’entrée de la sous-région Afrique du nord dans l’ère de la guerre des drones. Jusqu’ici, l’armée marocaine opérait avec des drones de reconnaissance israéliens et européens mais il y a quelques mois, les Etats-Unis ont fait savoir qu’ils allaient vendre à ce pays 4 drones armés Reaper. Pour rappel, l’armée américaine disposait déjà d’une base de drones dans le sud du Maroc.

Le Maroc n’est pas le premier pays à opérer avec des drones armés. L’armée algérienne emploie depuis plusieurs années de drones armés chinois CH-3A et CH-4B et a, par ailleurs, développé son propre drone armé El Djazair 54 capable de tirer également le missile anti-char chinois AR-1. Les observateurs s’attendent également à ce que l’Algérie soit un des premiers acheteurs étrangers du furur drone furtif russe actuellement en développement, le S-70 « Okhotnik », qui devrait agir en tandem avec l’avion de cinquième génération, le Sukhoi 57.

La Tunisie n’est pas en reste. Après avoir accepté de servir de plate-forme pour les drones de l’armée américaine qui dispose de deux bases dans ce pays (l’une au sud et l’autre à Bizerte), la Tunisie a commandé en 2020 six drones armés turcs, un marché estimé à 240 millions de dollars. Les drones turcs connaissent ces dernières années un réel succès à l’export après avoir montré leur efficacité en Libye mais aussi en Syrie et en Arménie, ce qui leur valu le surnom de « tueur de Pantsir ». Récemment, l’Ukraine a annoncé avoir commandé 48 drones turcs sans doute après s’être convaincue de leur rôle dans la victoire azérie dans le cadre du conflit qui a opposé ce pays à l’Arménie. Cependant, les experts militaires relativisent les performances du drone turc contre le système antiaérien Pantsir. En effet, l’efficacité du drone turc serait moindre face au dernier modèle du Pantsir fabriqué par la Russie, le Pantsir S2, qui aurait été acquis récemment par l’armée algérienne.

A. Boussouf

Algérie solidaire, 13 avr 2021

Etiquettes : Sahara Occidental, Maroc, drones, El Djazair 54, drones armés chinois CH-3A, drones armés chinoisCH-4B,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image