Tchad / Présidentielle : un scrutin sans suspens

L’opposition et la société civile ont estimé que l’appel au boycott a été respecté.

La journée de vote s’est déroulée au Tchad dans le calme après quelques manifestations tendant à empêcher le vote dans la capitale N’Djamena mais qui ont été rapidement dispersé par la police.

Le président Deby a voté dans la matinée, avec l’espoir de briguer un sixième mandant face à six autres candidats quasiment inconnus du public.

«Il n’y a pas eu de boycott, l’élection s’est déroulée dans le calme et la sérénité », a souligné Idriss Déby après avoir voté.

«Nous avons voté. Nous allons rentrer et attendre les urnes parler », a déclaré Idriss Deby Itno, d’un ton serin.

Le taux de participation devrait être faible, selon l’opposition qui avait appelé au boycott du scrutin.

L’ex-chef de file de l’opposition et président de l’UNDR (Union nationale pour le développement et le renouveau), Saleh Kebzabo, a estimé que le mot d’ordre de boycott a été suivi par les Tchadiens.

« Très peu d’électeurs ont convergé vers les bureaux de vote. Nous avons vu les agents électoraux endormis sur les bancs faute d’électeurs. Je crois que notre appel au boycott a été suivi », a-t-il souligné à l’Agence Anadolu.

« Les images qui circulent montrant bureaux de vote désertés par les électeurs marquent une victoire importante pour notre appel au boycott de l’élection présidentielle », a annoncé le député Kebzabo dans un tweet.

La société civile a aussi constaté la timidité dans le vote de dimanche.

« D’innombrables bureaux de vote quasiment vides toute la journée, une affluence globalement mitigée, un taux de participation historiquement bas, c’est le désert électoral ce 11 avril 2021 au Tchad », a relevé dans un tweet l’ONG Action humanitaire africaine (AHA), structure spécialisée dans la gouvernance démocratique.

Le véritable enjeu de ce scrutin reste la participation des quelque 7,3 millions d’électeurs, sur 15 millions d’habitants.

Les deux camps crient déjà victoire : l’opposition la plus dure, qui considère que son appel au boycott du scrutin a été suivi, et le pouvoir, qui assure que les Tchadiens se sont massivement déplacés pour voter.

Les résultats provisoires du premier tour sont attendus le 25 avril, et les résultats définitifs le 15 mai.

Agence Anadolou, 11 avr 2021

Etiquettes : Tchad, élection présidentielle, Idriss Déby Itno, boycott,