Tunisie: Maya Ksouri aurait été à l’origine de la désignation de Mechichi à la tête du gouvernement

La série des enregistrements fuités continue en Tunisie. Après Mohamed Ammar, c’est au tour de la chroniqueuse et journaliste, Maya Ksouri.

Cette dernière aurait demandé à la cheffe de cabinet présidentiel, Nadia Akkache le limogeage de l’ancien chef du gouvernement, Elyes Fakhfekh, afin que l’intérim soit assuré par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Hichem Mechichi. Un plan qui aurait été mis en place en coordination avec l’ancien ambassadeur français, Olivier Poivre d’Arvor.

D’après l’enregistrement, Mechichi aurait été choisi pour sa faible personnalité, afin que toutes les décisions gouvernementales puissent passer par le palais de Carthage.

Le député « indépendant », Rached Khiari a publié cet enregistrement le 6 avril 2021, tentant de prouver que la destitution de Ghannouchi et la dissolution du Parlement est une revendication française. Il l’a intitulé « Les régentes de Carthage, épisode 1 ».

Tunisie Numérique, 7 avr 2021

Etiquettes : Tunisie, Maya Ksouri, Nadia Akkache, Elyes Fakhfekh, Hichem Mechichi,  Mohamed Ammar, Rached Khiari,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image