L’Algérie demande à la France d’indemniser 7 300 victimes des mines de l’époque coloniale

La France doit indemniser les victimes des mines terrestres posées par ses forces pendant l’ère coloniale, a déclaré le président du Conseil national algérien des droits de l’homme (CNHD), Bouzid Lazhari, ajoutant que les autorités françaises ont posé plus de neuf millions de mines le long des frontières est et ouest de l’Algérie, ce qui a causé des handicaps permanents à 7 300 Algériens.

La déclaration de M. Lazhari a été faite dimanche à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux mines et d’assistance à la lutte antimines.

Il a déclaré que l’Algérie paie toujours un prix élevé pour les mines que la France a posées à ses frontières orientales et occidentales.

M. Lazhari a expliqué que les archives officielles indiquent que 7 300 Algériens ont été touchés par les mines françaises, dont 4 830 pendant la guerre de libération et 2 470 après l’indépendance.

La France, a-t-il ajouté, a tenté, immédiatement après l’indépendance de l’Algérie, de publier un décret visant à protéger et à immuniser de toute poursuite les civils et les militaires qui étaient présents en Algérie pendant l’ère coloniale.

Etiquettes : Algérie, France, mines, Guerre d’Algérie, colonisation,