Algérie : Mobiliser autour de la sortie de crise

Le citoyen de l’Algérie profonde est tout à fait conscient des manipulations, intrigues et autres stratagèmes visant à jeter la confusion et le doute sur l’état de la Nation. Il est convaincu que les marches du mardi et du vendredi sont exploitées à des fins de déstabilisation du pays. Ce même citoyen place dans son quotidien ses intérêts et ceux du pays au-dessus de toute considération. Le grand sens de patriotisme, de civisme a toujours guidé le citoyen du pays profond dont la conviction continue de cibler l’espoir pour voir émerger une Algérie nouvelle réconciliée avec elle-même. Face à cette résistance au quotidien qui d’ailleurs constitue l’axe central de la stratégie de refondation de l’Etat et le redressement du pays, des pressions trop fortes sont exercées sur la société pour conduire à une situation de désobéissance civile, à une grève générale.

La période qui sépare le rendez-vous électoral du 12 juin prochain ne devrait-elle pas être mise à profit par chacun et tous afin de faire en sorte que la dynamique politique, démocratique, économique et sociale ne soit pas dévoyée de ses objectifs de renouveau ramenant le pays à la normalité. Cette dynamique évolue depuis plus de deux années dans la bonne direction et offre le cadre le mieux approprié pour surmonter la crise multidimensionnelle que traverse le pays, répondre aux revendications légitimes du peuple tout en respectant la Constitution, soit le respect de l’autorité de l’Etat. A l’évidence, un tel renouveau national politico-démocratique et socio-économique raisonnable, pragmatique ouvre la voie à un climat nettement moins conflictuel et à tout point de vue salutaire pour l’amorce d’une nouvelle ère. Ce climat malheureusement ne plaît pas fortement à tous ceux qui ne veulent aucun bien pour l’Algérie et son peuple. D’aucuns évoquent mille et un prétexte et faux arguments pour décrédibiliser le redressement du pays, sa sortie du tunnel dans un esprit où seul le bien de chacun et de tous est primordial. Dans un Etat de droit et de justice qui scelle et se manifeste avec éclat en référence du Message de Novembre 54.

Les citoyens ne se laissent plus influencer ni par les manœuvres ni encore mois par la propagande et il est évident que les scénarios connectés par les ennemis de la Patrie n’ont absolument aucune chance de se réaliser car le peuple est conscient de ce qui se trame autour de l’Algérie de l’intérieur et de l’extérieur et qu’il est prêt à faire face à tous les complots tout en ayant confiance en le Haut commandement de l’ANP qui ne cesse de répéter que l’ANP fera toujours face aux ennemis de la Patrie et à quiconque tente de porter atteinte à la souveraineté nationale.

Le peuple est convaincu à jamais que la stabilité du pays, la concrétisation d’une nouvelle ère loin des pratiques du passé est possible, mais surtout indispensable pour permettre ainsi, au pays de rattraper le cortège des Nations et des pays qui avancent à travers le monde. Pour cela, on entend d’abord, mobiliser autour de la sortie de crise ainsi qu’autour des enjeux et défis du présent et du futur.

B. C.

Le Maghreb, 8 avr 2021

Etiquettes : Algérie, manipulations, intrigues, stratagèmes, confusion, doute, état de la Nation, Hirak, déstabilisation du pays, patriotisme, civisme, élections législatives, 12 juin, échéance électorale,